LE DIRECT

Chant mongol, violon Bulgare et percussion globale : Saturday Yurt fever

5 min

Violons Barbares = un mongol, un Bulgare et un français, pour une découpe nouvelle des territoires sonores. C’est peut-être un des plus grands sauts dans le temps et l’espace à faire par la seule écoute d'un disque. A la fois musiques à bourdon, folk mondial, entre chant diphonique des steppes et blues kazakh, musique tzigane, percussions du Maghreb… une fréquence de transe et quelque chose du rock qui serait politique sans jamais chercher à l’être (ajoutez l'humour à l'image du titre Saturday Yurt fever)

Une impression qui rappelle (toutes proportions gardées) la découverte les ukrainiens de Dakha Brakha: tout est acoustique, basé sur des instruments, des chants traditionnels, mais l'effet de transe et un appel à la danse font que, immédiatement l’étranger vous est familier. Voyage halluciné.

Extraits diffusés :

Wind in the steppe

Saturday yurt fever

Karawane

Djore Dos

Quelques concerts :

Festival Jazz d'Hirson vendredi 21 février, Musée du Quai Branly à Paris dimanche 9 mars, festival Eurofonik à Nantes le 12 avril

Album : Saulem ai (World Village)

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......