LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

FFS : le grand Sparks mange Franz Ferdinand, et inversement

5 min

FFS réunit en effet Franz Ferdinand et The Sparks
FFS réunit en effet Franz Ferdinand et The Sparks Crédits : Radio France

Piss Off « Allez tous vous faire f… » ou plutôt « vous nous faites tous ch... » belle entrée en matière pour une invitation à danser. L’humour anglais a toujours ce goût si particulier, surtout si ce sont des écossais et des américains qui le pratiquent. Vous entendez ici FFS : Franz Ferdinand et les Sparks, quand les frères Mael de Los Angeles rencontrent le groupe archiduc de Glasgow. Plus de 30 ans d’écart le sépare mais il suffit d’une admiration commune et d’un sens certain de l’humour (et donc du cool) qui a débuté, à ce que l’on sait, par un envoi de Ron Mael (un des deux Sparks) qui adresse à Franz Ferdinand un début de chanson titré : « Collaborations don't work » (les collaborations ca ne marche pas ... où il écrit « et je vais tout faire tout seul »). Premier envoi auquel Franz Ferdinand répond en complétant la chanson, lui ajoutant des couplets : « je ne suis pas un collabo, mais un partisan » ou le cadavre exquis musical comme principe d’entente.

Et comme il est dit ici : bouclez vos ceintures... « Dictator’s son » le fils du dictateur « plus intéressé par la soul sixties, Nat King Cole et la bundesliga » avouez que faire rimer Hugo Boss et dental floss relève des plaisirs fins, comme du fil dentaire.

Petit rappel des parties en présence : Franz Ferdinand, sortes de princes du rock britannique, apparus au début des années 2000 avec goût marqué pour le Bahaus et les changements de rythmes, de l’autre Les Sparks, formé en 1968, par les frères Russel et Ron Mael (le dernier se reconnaît à sa moustache) excentriques, cinéphiles (et francophiles vous allez l’entendre) avec un goût du détournement, ce qui n’interdit pas le récit à la première personne et les questions de fond : d’où vient-on, qu’est-ce que la réussite ? (voir : Little Guy From The Suburbs)

FFS Franz Ferdinand et les Sparks : les exemples de rencontres et co-productions ne manquent pas depuis 30 ans : David Bowie et Iggy Pop, Pearl Jam et Neil Young, Lou Reed et Metallica, Elvis Costello et les Roots…. ad libidum. Franz Ferdinand et les Sparks confiaient récemment à Libération partager une admiration pour deux artistes: « Richard Pryor et Peter Sellers ». Peter Sellers vous le connaissez peut-être comme un modèle de flegme anglais, chez Kubrick ou dans des comédies de Blake Edwards (pas seulement la Panthère rose). L'autre, Richard Pryor, moins connu en France, est une figure plus familière pour les américains : bien avant Eddy Murphy il épinglera les stars et les codes des communautés, notamment afro-américaine, je vous recommande un de ses sketches où il imite Georges Foreman et Mohammed Ali, modèle du « keep cool ». Et si le verbe, et le comique étaient au centre du rock ? Depuis Zappa la question est posée.

Extraits diffusés :

Piss Off

Dictator's Son

Little Guy From The Suburbs

Police Encounters

FFS (Domino records)

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......