LE DIRECT

Francis Bebey, Sanza psychédélique

4 min

.

bebey
bebey Crédits : Radio France

Une des légendes de la sanza (racontée par le fils de Francis Bebey dans les notes du disque) voudrait qu’elle soit « l’instrument qui réussit à anéantir l’ennui que ressent le Créateur lui-même ! L’instrument qui donne la vie au monde, aux êtres et aux choses ». Senza, Likembé, m’bira ou kalimba selon où vous vous trouvez en Afrique, autant de noms pour le même instrument simple, à la fois « imparfait » et capable de tout. Francis Bebey composa une pièce pour sanza et violoncelle à la demande de Sonia Wieder Atherton. Guitare flamenco, flute pygmée, quatuor à cordes (il avait aussi écrit pour le Kronos Quartet) Bebey compose avec tout, et réserve sa part d’obscurité à l’instrument le plus simple en apparence. En anglais, français ou en Douala (sa langue maternelle) Francis Bebey a touché partout, célébré à sa disparition en 2001 par Ismaël Touré, Erick Orsenna ou encore Claude Nougaro. Et Bebey danse encore.

Recherches, musique électronique, polyphonies pygmées et sanza, l’édition proposée par le Born Bad Record rend justice à une musique toujours vivante, comme en témoignait une création récente LA BOITE MAGIQUE DE FRANCIS conçue par le duo Solo et Vlad (l’Afrique Enchantée sur France Inter) pour Africolor.

Mention particulière ici pour le travail graphique d’Elzo Durt superposition de gravures classique (coloniales en l’occurrence) et de psychédélisme, un peu comme si Gustave Doré croisait les Big 5 de San Francisco. On se quitte avec ce poème de Birago Diop que Francis Bebey amait chanter : « Ceux qui sont morts ne sont jamais partis : Ils sont dans l’Ombre qui s’éclaire Et dans l’ombre qui s’épaissit » (Souffle)

Extraits diffusés  :

Bissau

Sanza Tristesse

Di Saegi

Forest Nativity

Francis Bebey « Psychedelic Sanza 1982-1984 » (Born Bad Records)

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......