LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Jason Moran joue et déjoue Fats Waller

5 min

All Rise : A Joyfull Elegy for Fats Waller
All Rise : A Joyfull Elegy for Fats Waller Crédits : Radio France

Ce n’est pas l’ingénieur du son qui coupe la fin Lulu’s Back in town par Jason Moran mais un horrible "fade out" voulu sur le disque. Avant cela, à la déconstruction du piano et du tempo : Jason Moran, américain de 37 ans originaire de Houston (Texas) qui s’attache ici au répertoire de Fats Waller, grande star des années 30, souvent résumé à son talent d’amuseur. Le titre du disque de Jason Moran dit tout, ou presque « A Joyfull Elegy for Fats Waller » une élégie joyeuse pour Fats Waller.

Moran confiait à un confrère "Je ne suis pas un pionnier, ni un musicien d'avant garde. J'apporte de nouvelles idées sur de vieilles choses"

Des stride de Harlem à la décomposition du tempo... il y a d’autres surprises et reprises dans ce disque, carrément crooner avec synthé pour Two Sleepy People, le classique de Carmichael.

Jason Moran pas iconoclaste, juste enfant de la génération hip-hop capable jouer à la fois Schumann et Planet Rock d'Afrikaa Bambata dans le même disque (son album solo Modernistic - 2002). Un pianiste pas évident – qui a hésité un temps à devenir Golfeur professionnel, joueur de Tennis ou pêcheur ... amateur de peinture (Egon Schiele, Basquiat, entre autres). Aux côtés des Jason Moran pour ce disque des musiciens comme Charles Haynes à la batterie et Meshell Ndegeocoello ici à la basse et au chant.

Pour revenir à cette idée de deconstruction, de fausses notes (qui en fait sont très bonnes) on n’est pas surpris d’apprendre qu’un des premiers chocs de Jason Moran aura été l’écoute de Thelonious Monk. Il a même créé une performance multi-média autour de Monk et de son album In My Mind: Monk at Town Hall, 1959 – qu’il joue encore. Ou comment jouer avec, contre, par dessus et par dessous la musique d’un autre…

Morceaux choisis :

Lulu’s Back in town

Two Sleepy People

The joint is Jumpin’

Handful of Keys

album : All Rise : A Joyfull Elegy for Fats Waller (Blue Note)

concert : 20 nov à Paris pour le Blue Note Festival

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......