LE DIRECT

Little Dragon : gingembre, joie et tristesse suédoise

5 min

Nabuma Rubberband
Nabuma Rubberband Crédits : Radio France

« Une sorte de flou brillant » qualité étrange trouvée par Little Dragon pour évoquer leur quatrième album, au titre aussi exotique qu'enfantin, Nabuma Rubberband. "Petit Dragon" : le surnom de petite fille a lui suivi la chanteuse Yukimi Nagano jusque dans son groupe Suédois: connue pour son caractère volcanique, elle en vient aux goûts et à la cuisine pour parler musique et décrit son quartet comme un « smoothie de fruits frais avec beaucoup de gingembre». Un peu de candeur et pas mal d’acidité pour un album réalisé dans la rigueur Suédoise : « C’est le premier hiver qu’on a passé ensemble enfermés à la maison. Que tu le veuilles ou non, ça affecte ton esprit, ton corps et ce que tu dégages.” Ils avaient déjà croisés Big Boi de Outkast, Dj Shadow ou encore Gorillaz, ici c’est un des membres de De La Soul, pilier hip-hop, qui co-signe le titre d’ouverture assez glacé, où un poignet se brise sur le miroir.

A la question « Que reste-t-il de Suédois dans votre musique ?» le batteur Erick a cette phrase : "Je pense que la joie et la tristesse de notre musique sont suédoise". Idée toute représentée dans le visage placide de la petite fille en suspension dans l’air sur la couverture du disque. Un cliché qui rappelle les portraits de Philippe Halsman, le photographe américain qui saisissait parfois ses sujets dans un saut (Marylin Monroe, François Mauriac, Nixon, Dali) expliquant que dans un saut, le visage se détend, laisse voir autre chose, peut-être l’essence de l’humain. Album portrait dès lors ?

extraits diffusés :

Klapp Klapp

Mirror

Paris

Nabuma Rubberband

Concert : WE LOVE GREEN FESTIVAL à PARIS le 31 mai

Album : Little Dragon "Nabuma Rubberband" (Because Music)

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......