LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Nova Danse Dessein

6 min

Où trouver cette musique ? dans les quartiers chics ou à Harlem se demande Mildred Bailey en 1933, recherche toujours aussi vive au siècle d’après : qu’est-ce qui nous fait danser aujourd’hui ou demain ? « La Danse n'est pas de ces sujets faciles et accessibles à tous. Elle touche aux régions les plus élevées de toute science : rythmique, géométrie, philosophie surtout, physique et morale, puisqu'elle traduit les caractères et les passions. » écrit Xénophon.

C’est une somme de philosophie et de morale ce coffret DANSE, édité par Radio Nova : 10 CD, avec un disque par décennie. On part de 1930 (qui va du Cotton Club au tango argentin en passant par le Hot Club de France) et l’on va jusqu’à 2020 (visionnaire et un pas d’avance) avec une récurrence marquée par les musiques afro et latines.

C’est presque une cartographie de la musique ou une hypothèse d’Histoire que raconte ce coffret en dix décennies sonores : des marurkas à la rumba jusqu’au jazz, du calypso au reggae, on va de Chicago à Alger en passant par Rio, du dancing à la boite de nuit, en passant par les Salons et les raves. Bref, une géographie politique que dessinent Max Guiguet et Emile Omar (qui ont réalisé la programmation) entre le kuduro Angolais qui vous ramène à l’histoire du Portugal, le rap de la côte Est qui fait référence au jazz comme au blues… Et puis ce chant d’émigration composé à Paris, ce chaâbi du départ, tube en Algérie comme en France en 1973 : “Ya Rayah”

« Ô toi qui t'en vas, où pars-tu ? Tu finiras par revenir » les mots de Dahmane El Harrachi qui danse l'émigration, repris tel quel 25 ans plus tard par Rachid Taha.

« Je considère comme gaspillée toute journée où je n'ai pas dansé » aurait écrit Nietzsche. Déclaration sans doute partagée par tous ceux qui, à la découverte du disco (le genre des discothèques) ont affirmé leur personne par la danse. Pour les années 80 difficile encore de choisir : entre cold wave et sono mondiale, ce raccourci peut-être par le Palace avec Grace Jones qui reprend Joy Division : “She’s Lost Control” version Dub.

Si vous aimez à la fois Duke Ellington, Salif Keita, Dee Lite, Herbie Hancock, Lil Wayne, Chuck Berry ou les Marvelettes, bref, si vous voulez danser sur deux siècles, suivez ces lettres blanches DANSE (elles brillent même dans la nuit). Ce pari pour la décennie 2020 : Orchestra of Spheres qui illustre bien le mot de Paul Valéry « Ne sentez-vous pas que la danse est l'acte pur des métamorphoses ? »

extraits diffusés :

Mildred Bailey & Dorsey’s Brothers Orchestra : “Doin’ the Uptown Lowdown”

Art Blakey Percussion Ensemble :“Cubano chant”

Dahmane El Harrachi : “Ya Rayah”

Grace Jones : “She’s Lost Control” (Dub version)

Orchestra of Sphere : “Hypercube”

Coffret Nova Danse 1930-2020 (10 CD)

39€ pour la version numérique, environ 50€ en support physique

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......