LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Oum Kalsoum, la « Sett » règne encore

6 min

Leyh telew'ini (Pourquoi me fais tu souffrir ? ) chantait Le Rossignol du Nil. Le 3 février 1975, il y a 40 ans tout juste, plus de trois millions de personnes assistaient à l’enterrement de la chanteuse Oum Kalsoum au Caire. Retour sur son unique concert donné en dehors du monde arabe, en 1967 à Paris, Olympia. Oum Kalsoum, ou Koulthoum en arabe classique (avec un th prononcé à l'anglaise) « la quatrième pyramide » ou encore Al Sett (La Dame) un mythe à la fois musical et politique. Née dans un petit village de famille modeste et devenue l’ambassadrice du panarabisme des années 30 à sa mort, traversant toute l’histoire de l’Egypte moderne.

Tichouf Oumori
Tichouf Oumori Crédits : Radio France

A la chute de la monarchie en 1954, elle est interdite, jugée proche de la famille royale, mais Nasser qui l'admirait fait d'elle la chanteuse officielle de la République. Elle sera un soutient indéfectible de Nasser, qu'il nationalise le canal de Suez en 1956 ou qu'il perde le Sinaï et la guerre des Six jours contre Israël en 1967. A cette occasion elle entame une tournée pour récolter des fonds pour sa patrie et donnera à l’Olympia à Paris son seul concert en dehors du monde arabe.

Des admirateurs sont venus du monde entier pour l’entendre, de Maria Callas à Maurice Chevalier en passant des ouvriers de chez Renault, on peut trouver des images du concerts sur internet, et cette chanson sans fin : Enta Omri (Tu es ma vie).

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Oum Kalsoum, icône statufiée de son vivant : stature et chignon imposants, un mouchoir à la main qui ne la quittait plus depuis son premier concert, une voix dont on a souvent loué l'étendue (plusieurs octave, puissance inouïe, presque asexuée ou bisexuelle comme l’ont relevé certains) avec une capacité de modulation ahurissante la preuve dans ce disque 33 tours avec 1 seul morceau sur les deux faces... « Le coeur s'entiche de tout ce qui est beau…

Et que de beautés vous avez vues, ô yeux ! » Chanson toute indiquée pour celle qui portait en toute circonstances ses lunettes noires, souffrant des projecteurs depuis une conjonctivite mal traitée.

L’esprit d’Oum Kalsoum pas mort, comme on a pu le voir à la télévision et sur internet récemment avec un groupe de jeunes adolescents palestiniens (4 garçons et une fille entre 13 et 15 ans) originaires de la bande de Gaza, de familles d’origine religieuse différente. Formés en dépit de conditions impossibles au Conservatoire Edouard-Saïd de Gaza, ils ont réussi à participer à l’émission Arabs Got Talent et ont fait sensation ( de 9 millions de vue sur internet) avec une chanson d’amour « Ala Allah Taoud » du libanais Wadih Al-Safi, (« *Que Dieu ramène de la joie et des rires dans notre maison… * »). Je vous défie de ne craquer en voyant le jeune spécialiste de qanun pleurer lorsqu’il entend le public se lever d’un seul geste.

Extraits diffusés  :

OUM KALSOUM

Leyh telew'ini - album : Tichouf Oumori / 1926-1935 (La Voix Du Maghreb)

El Alb yeshak Kol gamil (1ère partie) - disque 33t (Sono Cairo)

Al Takht Al Sharqi « Ala Allah Taoud » de Wadih Al-Safi

Extrait de l'émission « Arabs Got Talent » de la chaîne MBC (Middle East Broadcasting Center).

Enta Omri (concert de l’Olympia) :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

On continue ? Suivez notre parcours web France Culture x Fip où musiciens et producteurs mêlent leurs voix et leurs musiques le temps d'une journée !

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......