LE DIRECT

Vaudou Game : Divinités transportées

6 min

Vaudou Game
Vaudou Game Crédits : Radio France

Pas contente la divinité qu’il faut servir : vous entendez VAUDOU GAME soit la rencontre d’un guitariste togolais et de musiciens réunis du côté de Lyon. Vient de paraître ce disque APIAFO (veut dire « Ainsi soit-il » ou « En vérité » formule équivalente à « Amen » dans une cérémonie rituelle). Plutôt que « jeu vaudou » il faut comprendre Vaudou Game comme une entreprise de transmission : la rencontre de la culture Mina, du peuple Guin dont est issu le chanteur Peter Solo (entre Togo et Bénin), avec les terres qu’il habite depuis plus de dix ans, la région de Lyon. Les images qui accompagnent l"Pas Contente" illustrent bien le propos : on voit Peter Solo verser une offrande à une divinité placée sous un arbre dans un champ, puis un agriculteur, une maraîchère, un pêcheur viennent déposer quelques œufs, des légumes, un poisson... le vaudou dans la campagne française (celle de Panalard près de Montracol dans l'Ain au nord de Lyon)

Il est question chez Vaudou Game de la divinité suprême Mami Wata ou ATA, aussi l’on ne chante pas London Calling mais Ata Calling, forcément.

Peter Solo, à la tête de Vaudou Game (on le voit sur la photo de couverture torse nu, portant un masque Zangbeto) a fait écouter à ses musiciens les chants de cérémonies vaudous pour créer les harmonies de Vaudou game, sur un modèle afro-funk, mais avec leurs gammes particulières (font penser parfois aux musiques éthiopiques mais pas tout à fait la même chose). Vaudou ré-adapté, plus proche de nous, pour rappeler peut-être que l’essentiel du vaudou, au quotidien, ce sont surtout des rites tournés vers la nature.

Invité de marque sur le disque : son oncle, Roger Damawuzan, soul man et figure locale, sorte de considéré dit-on comme le "James Brown togolais".

Les textes sont courts mais pas vides du tout chez Vaudou Game, dans MEVA « me voilà » très beau texte en Mina « je dois maintenant couler comme une rivière (...) Ça doit couler! Dit mon destin »

écoutez aussi la suivante No Way To Go : « nulle part où aller 1000 personnes sur une pirogue, cachés dans un camion, entassés à l'arrière de camions frigorifiques ou blottis dans transporteur ne me parlez pas de diamants, de pétrole ou d'Uranium (...) pas pour moi vous le savez, et moi nulle part où aller ».

Mystique, dansant et vintage certes, mais pas déconnecté.

extraits diffusés :

Pas contente

Ata Calling

Wrong Road

No Way to go

bonus : Happiness

Vaudou Game “Apiafo” (Hot Casa Records)

concert demain à Chatenay Malabris, vendredi à l’EMB de Sannois, samedi au Noumatrouff (Mulhouse) et samedi suivant le 6 dec. 2014 aux Transmusicales de Rennes (avec la participation de Roger Damawuzan)

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......