LE DIRECT

Victoire et somptuosité des termes : Cristal Automatic #1

4 min

Victoire et somptuosité des termes :
Victoire et somptuosité des termes : Crédits : Radio France

« Moi la Poésie je ne sais pas ce que c'est » dit Prévert, Antonin Artaud parle de « magie noire », quand Léo Ferré précise « qu’il ne faut pas déposer de la musique le long de n'importe quels vers, histoire de faire des chansons ». Montage en forme de préface (ou de prévention ?) au début de ce livre-disque qui vient de paraître : Cristal Automatique #1 signé Babx.

Entendez David Babin alias Bab X, comme le Pola ou la génération, 33 ans, auteur-compositeur, arrangeur multicarte, il a aussi signé des musiques de spectacles (de danse ou de théâtre) écrit pour les autres (notamment Julien Doré ou Camélia Jordana).

Ici l’auteur ce n’est pas lui, mais un ensemble de poètes qui l’ont marqué, au premier rang desquels Rimbaud, qui apparaît deux fois, pour le cruel « Mes petites amoureuses » et ce poème plus sarcastique et le « Bal des pendus ».

Ce projet de Cristal Automatique imaginé par Babx autour de textes de Baudelaire, Rimbaud, de Tom Waits ou Aimé Césaire (à qui il emprunte le titre), est d’abord né aux Correspondances de Manosque et s'est produit sur scène à la Maison de la Poésie, c'est aujourd'hui un disque, le 4ème album de BabX édité sous son label bisonbison. Sans doute moins à cause de Boris Vian et de son Bison Ravi, mais bison plutôt à cause de Gaston Miron, poète et éditeur québécois disparu en 1996 et qui écrivait (dans un texte chanté par Babx) : « Moi je fonce à vive allure et entêté d’avenir, la tête en bas comme un bison dans son destin » (La Marche à l’amour dans L’homme rapaillé). Vivants et morts, récents ou classiques, le corpus réunit surtout des textes crus ou amères, intègres ou par extraits, comme Le Condamné à mort de Jean Genet. Après Hélène Martin, Etienne Daho ou les Têtes raides, autre regard sur les yeux bleus d’un bel indifférent.... « Ma victoire est verbale, et je la dois à la somptuosité des termes » disait Jean Genet, propos lui aussi comme réinterprété par Babx qui dans un texte d’intention explique : « A un moment donné, après maintes et maintes lectures d’un texte, il ne reste plus de mots, il ne reste que la musique et des sons. Le langage devient alors une musique incarnée, une couleur, une idée, et la langue, un instrument, un archet »

Ti Jean Jack Kerouac approuverait-il ? Pull My Daisy…

Extraits diffusés :

Conversation

Arthur Rimbaud

Jean Genet

Jack Kerouac

Cristal Automatique #1 (label Bisonbison)

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......