LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Bitcoin : hors circuit monétaire, système financier global

3 min
À retrouver dans l'émission

Par Thibault Henneton.
(Que nous arrive-t-il sur la Toile ?) Comme partout, des hauts et des bas. Et ceci est particulièrement valable pour le cours du Bitcoin, dont on a beaucoup parlé il y a quelques jours parce que la monnaie virtuelle décentralisée a atteint un sommet inédit à près de 1 000 dollars le bitcoin, avant de perdre la moitié de sa valeur ces jours derniers, dans la foulée des avertissements des banques centrales, et notamment de la chinoise. Je rappelle qu'en mai 2010, il n'y a pas si longtemps, un Américain avait acheté deux pizzas pour 10 000 bitcoin, soit 40 dollars à l'époque, ce qui nous ferait à l'heure actuelle... 5 millions de dollars les deux pizzas. Depuis sa conception en 2009, la monnaie virtuelle internationale, qui repose sur un protocole complexe de certification en pair à pair (complexe mais pas opaque), la crypto-monnaie bitcoin donc, au départ curiosité de geek, a su convaincre suffisamment de gens pour apparaître désormais, malgré sa volatilité, comme un véritable système financier alternatif...

C'est cette présentation que je voudrais interroger, non pas en entrant dans le détail technique, très intéressant – et très documenté sur la Toile – mais en parcourant l'histoire que raconte le bitcoin. Car cette histoire c'est celle, plus large, de l'informatique, celle de l'internet, architecture distribuée au départ, dans l'idée mais où l'on identifie, le temps passant, de nombreux centres, et de plus en plus. Là où ça devient encore plus intéressant c'est quand on croise cette histoire-là avec l'histoire économico-politique, celle des crises économiques et financières, et des manières qu'ont eu les Etats, et les Etats-Unis au premier chef, de les subir et de les dépasser. Ce qui est bien, c'est que ce croisement a déjà été réalisé, et de manière spectaculaire, par Adam Curtis, documentariste de la BBC, dans le premier volet de sa trilogie qu'on trouve facilement en ligne : « All watched over by machines of loving grace » – difficilement traduisible : « Les machines de l'harmonie universelle veillent sur nous tous » ?

Les personnages principaux de ce documentaire : Ayn Rand – romancière et théoricienne archi-influente du libertarianisme – les ordinateurs de la Silicon Valley et la cybernétique, les bulles financières, celle de l'internet à la fin des années 90 puis celle de l'immobilier à la fin des années 2000, ou encore le président Bill Clinton et la réduction des dépenses publiques sous l'influence de celui qui fut pendant 20 ans directeur de la FED – j'ai nommé M. Alan Greenspan. Greenspan fut un proche de Rand et un apôtre de son objectivisme (comme tant d'autres chefs ou quasi-chefs d'Etat), au point qu'en 2004 – c'est lui qui rapporte l'anecdote – Vladimir Poutine apostrophe Greenspan : « La prochaine fois que vous viendrez à Moscou, accepteriez-vous que nous nous réunissions avec quelques amis pour discuter d'Ayn Rand ? » .

Quel est le lien avec le bitcoin, me direz-vous ? Le lien c'est le libertarianisme, l'anarcho-capitalisme, le laisser-faire économique pour le dire vite (car ce sont pas exactement les mêmes choses), dont se parent de nombreux « bitcoiners », qui revendiquent la possibilité d'échanger de l'argent à distance comme on échangerait de l'argent liquide en face à face : sans traces, sans taux de change, sans frais supplémentaires... une idée défendue par Milton Friedman, autre pape du libéralisme, en son temps. Le bitcoin, c'est ainsi la pierre de touche d'un système financier global où les individus héroïques sont enfin affranchis de l'Etat.

L'histoire que raconte le bitcoin est donc passionnante, non pas parce qu'elle fait partie de la solution, mais parce qu'elle conduit au problème.

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......