LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Un soldat français avec deux chiens ambulanciers dans une tranchée, bataille de la Somme, 1916

Quand des chiens sont dressés à secourir les poilus dans les tranchées : un reportage de Colette

4 min
À retrouver dans l'émission

En 1915, un an après le début des combats, Colette accompagne en forêt de Rambouillet une patrouille militaire qui dresse des chiens destinés à secourir les soldats blessés au front. Elle en rapporte pour le journal Le Flambeau un reportage empreint d'empathie pour le travail des bêtes.

Un soldat français avec deux chiens ambulanciers dans une tranchée, bataille de la Somme, 1916
Un soldat français avec deux chiens ambulanciers dans une tranchée, bataille de la Somme, 1916 Crédits : Henry Guttmann/Hulton Archive - Getty

En 50 ans, Colette a écrit plus de 1 200 articles publiés dans une centaine de journaux différents. Son premier article, paru en 1914, était un texte sur le cinéma. Mais pendant la durée du conflit, Colette écrit dans la presse sur les conditions matérielles pendant la guerre. Les chiens sanitaires, paru en 1915 dans le journal Le Flambeau est le premier, suivront "Les Mamans" en 1916 et "Bel-gazou ou la vie chère" en 1918.

En 1915, je suis allée faire un reportage sur ce que l’on nommait les chiens sanitaires et suivre en forêt de Rambouillet les démonstrations de dressage de chiens chargés de retrouver des blessés, des chiens porteurs d’un minimum de pansements, d’un peu d’eau-de-vie, d’un crayon enroulé dans un tube de papier. Le chien, retrouvant un blessé, ou même un cadavre, est dressé pour fouiller énergiquement ses poches, s’emparer d’un mouchoir, d’un gant ou même d’un bouton, d’un bout de cravate et rapporter à a sa base d’ambulance la preuve que dans un fourré, dans un pli de terrain, un homme attendait le secours, le retour de la chaude vie, le son des voix cordiales, tout ce que lui avait promis, avec son halètement, son frais museau, sa rude caresse, cet ambulancier à quatre pattes. Je passai là bien des heures, jusqu’à la tombée de la nuit. Je ne me lassai pas de voir l’intervention, dans le dressage, de la personnalité animale.

Sidonie-Gabrielle Colette (1873-1954)
Sidonie-Gabrielle Colette (1873-1954) Crédits : Bettman - Getty - Getty
  • Colette, "Les chiens sanitaires", paru dans Le Flambeau le 29 mai 1915
  • Lecture : Vincent Schmitt
  • Réalisation : Thomas Dutter
  • En partenariat avec Retronews, site de presse de la BNF
     
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......