LE DIRECT
Affiche de Maurice Biais pour les réprésentations de la revue de Germaine Gallois à la Scala (1901)

Le nec plus ultra des soirées parisiennes ? Un caf'conc' sur les Grands Boulevards

4 min
À retrouver dans l'émission

C'était à la Une du "Journal" le 2 septembre 1893. Un chroniqueur mondain raconte sa première soirée à la Scala, mythique café-concert des Grands Boulevards et temple de la chanson populaire, de Fragson à Yvette Guilbert. Eloge de la mixité sociale ou comble du snobisme "bobo" avant la lettre ?

Affiche de Maurice Biais pour les réprésentations de la revue de Germaine Gallois à la Scala (1901)
Affiche de Maurice Biais pour les réprésentations de la revue de Germaine Gallois à la Scala (1901)

C'était à la Une du "Journal" le 2 septembre 1893.  Un chroniqueur mondain raconte sa première soirée à la Scala, mythique café-concert des Grands Boulevards et temple de la chanson et du music-hall, de Fragson à Yvette Guilbert. Eloge de la mixité sociale ou comble du snobisme "bobo" avant la lettre ?

La salle offrait un coup d’œil charmant. Dans les loges et aux fauteuils, tout le dessus du panier de la haute bicherie parisienne. Moi j’adore le café-concert. Je l’adore pour le plaisir que je prends à son spectacle sans cesse renouvelé autant que pour la joie que celui-ci provoque chez les spectateurs des petites classes. Ces braves gens qui forment ce qu’il est convenu d’appeler le « gros public ». Ô ce gros public ! Il est vraiment charmant comme dit la chanson. Il se désopile avec une franchise et une sincérité qui excitent la contagion. Avec lui, pas besoin de claque, il applaudit de bon cœur et sans se faire prier. Quel succès il a fait hier soir à Ricanor le violoniste ! Je voudrais par pure curiosité de dilettante voir un jour une salle de première au Palais-Royal livrée à ce gros public et que nous en fussions exclus, critiques et soiristes. Comme ils s’amuseraient sans parti pris ou bâilleraient sans esprit de commande, ce cher et gros public qui, quoi qu’on dise, fait le succès d’une œuvre… ou sa chute.  Le Journal, le 2 septembre 1893.

La Scala, café-concert puis théâtre de boulevard, ouvrit ses portes dans le 10e arrondissement de Paris en 1874
La Scala, café-concert puis théâtre de boulevard, ouvrit ses portes dans le 10e arrondissement de Paris en 1874
  • Réouverture de la Scala, Le Journal, le 2 septembre 1893
  • Lecture : Hélène Lausseur
  • Réalisation : Marie-Laure Ciboulet
  • En partenariat avec Retronews, site de presse de la BNF
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......