LE DIRECT
Madeleine Pelletier (1874 – 1939)

Quand un journaliste dénonçait la "bonne farce" d'une candidature féminine aux élections

4 min
À retrouver dans l'émission

Le 2 novembre 1908, un certain M. Carl, de retour d'un reportage à Paris, dresse, dans un journal de la Loire, un portrait à charge de Madeleine Pelletier, psychiatre, féministe et militante du droit de vote des femmes.

Madeleine Pelletier (1874 – 1939)
Madeleine Pelletier (1874 – 1939) Crédits : Henri Manuel / Bibliothèque Marguerite Durand

L'article s'intitule "Lettre de Paris, les idées d'une féministe" et a été publié dans le journal Mémorial de la Loire et de la Haute-Loire le 3 novembre 1908.

« Mlle Madeleine Pelletier peut être considérée comme le type le plus acharné de la féministe intégrale. Elle dépasse en extravagance nos pires Lysistrate modernes. (…) Naturellement elle réclame pour les femmes tous les droits que les hommes ont réservé pour eux-mêmes, à commencer bien entendu par les droits politiques. Elle veut que les femmes votent ; elle veut que les femmes puissent être élues. Faudra-t-il dire un jour conseillères ? Sénatoresses ? Masculinisée autant qu’elle le peut, Madeleine Pelletier porte les cheveux courts et coupés en brosse et je vous jure que cela ne l’embellit pas. C’est à croire qu’elle ne s’est jamais regardée dans une glace. Son aspect un peu trop hommasse n’est pas pour séduire des électeurs désirant s’amuser en se prêtant à cette bonne farce d’une candidature féminine.

Lecture : Elsa Dupuy
Réalisation : Séverine Cassar
En partenariat avec Retronews, site de presse de la BNF

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......