LE DIRECT
Greetings from Hollywood, carte postale, circa 1930

Mai 1936. Blaise Cendrars, envoyé spécial dans l'usine à rêves hollywoodienne

5 min
À retrouver dans l'émission

« Dis-moi l'état de tes artères et je te dirai si tu dois venir à Hollywood » écrit Cendrars dans Paris-soir. Un mois après la victoire du Front Populaire, l'écrivain, en reportage dans "l'usine à illusions", raconte comment Mickey, Chaplin et Garbo aimantent les jeunes marins du monde entier.

Greetings from Hollywood, carte postale, circa 1930
Greetings from Hollywood, carte postale, circa 1930 Crédits : Found Image Holdings Inc./Corbis - Getty

«Dis-moi l'état de tes artères et je te dirai si tu dois venir à Hollywood. » Car ce lointain faubourg de Los Angeles, qui est devenu en vingt-cinq ans une capitale mondiale, la capitale industrielle du cinéma, est non seulement la plus jeune capitale du monde, mais est aussi la capitale de la jeunesse, un pôle d'attraction. C'est en ce sens que, pour chacun, Hollywood est une pierre de touche. On l'aime ou l'on en a horreur dès le débarqué, dès le premier pas dans la rue. Toucher à Hollywood en voyage, c'est comme toucher du bois : cela porte bonheur." Blaise Cendrars, Paris-soir, 31 mai 1936

  • "La plus jeune capitale du monde est la capitale de la jeunesse" par Blaise Cendrars, Paris Soir, 31 mai 1936
  • Lecture : Hélène Lausseur
  • Réalisation : Marie-Laure Ciboulet
  • En partenariat avec Retronews, site de presse de la BNF 
Intervenants
L'équipe
À venir dans ... secondes ...par......