LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Arthur Nauzyciel

29 min
À retrouver dans l'émission

Notre invité ce soir est Arthur Nauzyciel. Ceux qui croient que cet artiste attachant et sensible, fait de la mise en scène, ceux là, ils sont à côté de la plaque. Quand Nauzyciel s'approche des plateaux, ce n'est pas juste pour organiser dans l'espace d'une salle obscure, un texte, de la musique, des corps, des voix, le tout pris dans un décor. Enfin c'est un peu ça quand même mais enfin. Quand Nauzyciel s'approche des plateaux, c'est pour que s'y révèle la matière organique qui ne se voit pas à l'oeil nu et ne s'entend qu'à condition de lévitation intérieure. Ce qu'il fait, en vérité, c'est de chercher à créer du présent. Son présent à lui est un flux que traversent morts, ancêtres, enfances, histoires passées, un magma en mouvement précipité à la rencontre du vivant. Il n'a pas monté par hasard Ordet, La Mouette de Tchekhov, et aujourd'hui Splendid's de Genet. Tous ces textes répondent d'une façon ou d'une autre à son désir de corréler l'être et le non être.

Arthur Nauzyciel
Arthur Nauzyciel Crédits : A. Ysebaert - Radio France

Bonjour à vous et bienvenue dans Changement de décor.

Voilà à quoi devrait, idéalement, ressembler la vie d’un spectacle. Il se crée quelque part dans une ville. Puis il part en tournée. Il circule à Orléans, Reims, Paris, Rennes, Lille, Marseille, Bordeaux, Lyon, Tarbes ou Limoges. Il sillonne la France et c’est autant de spectateurs qui sont contaminés par le théâtre. Les tournées des spectacles sont possibles parce qu’un réseau existe en France. Celui de la décentralisation. Il est né après guerre et il a fait ses preuves. L’état, les régions ou les villes le subventionnent. Aujourd’hui, ce réseau est clairement en danger. Nous n’avons plus assez d’argent pour aider la culture ! hurlent des élus locaux qui, ni une ni deux, retirent leurs billes et ce faisant, renvoient au néant la décentralisation, enterrent les festivals, tuent les compagnies et sacrifient l’art sur l’autel du fric qui rapporte. Mais c’est quoi cette époque ?

Changement de décor, scène 30, avec ce soir un metteur en scène décentralisé. Nous recevons Arthur Nauzyciel.

Le spectacle Splendid's (Texte de Jean Genet) sera au "Parvis" de Tarbes les 28 et 9 avril.

Ce qu'on entend pendant l'émission :

- Musique début : Riders in the sky Vaughn Monroe

- Tel surprise : Adèle Haenel , qui jouait dans "la Mouette" - mise en scène par Nauzyciel (Création Avignon 2013)

  • Bruce Lee - Sa philosophie "Be like water"

  • W.G. Sebald : Comment parler des camps

- Musique fin émission : Etienne Daho / Dominique A En surface -

Scène de "Splendid's"
Scène de "Splendid's" Crédits : Frédéric
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......