LE DIRECT

David Geselson

29 min
À retrouver dans l'émission

L’invité ce soir s’appelle David Geselson. Il a écrit et mis en scène un texte en forme de kaddish. C’est son grand père Yehouda, juif lituanien réfugié, dès les années 30, en Israël, qu’il ressuscite dans « En Route Kaddish ». Si le texte est intime, familial, biographique, il va aussi taper du côté du politique. Que dois-je faire, demande David à son grand père, de ce conflit israélo-palestinien dont je suis désormais, à travers toi, l’héritier ? Il y a beaucoup de lucidité, beaucoup de courage, beaucoup de poésie et beaucoup de sensibilité chez cet artiste qui est, en plus, un conteur né.

David Geselson
David Geselson Crédits : G. Méric - Radio France
David Geselson
David Geselson Crédits : G. Méric - Radio France

Bonsoir à vous et Bienvenue dans Changement de décor .

Après les attentats qui ont frappé la France début janvier, que vont faire les artistes ? Touchés au cœur, comme nous tous, certains d’entre eux disent aussi avoir été sidérés par la concordance troublante entre ce qu’ils tramaient à ce moment là sur leur plateau de théâtre et ce qui venait de se jouer en direct, dans la vraie vie. Ca a été le cas d’Arthur Nauzyciel, metteur en scène de Splendid’s de Genet. C’est aussi le cas de Robert Cantarella, qui répétait alors Violentes Femmes , un texte de Christophe Honoré. Car la pièce raconte, entre autre, l’histoire vraie de Marc Lépine, fou furieux entré armé jusqu’aux dents en 1989 dans une université québécoise, pour y assassiner des femmes, trop intelligentes, trop éduquées et trop féministes à son goût. 14 d’entre elles y laisseront leur peau. Certes le théâtre n’est pas la vie. Il n’empêche, le reflet qu’il nous renvoie parfois de notre monde laisse pantois et plutôt hagard. Violentes Femmes se reprend à Orléans, les 18, 19 et 20 mars. Ne le ratez pas.

Qu’est ce qu’ils vont faire les artistes de théâtre après les attentats qui ont frappé la France début janvier ? Ont-ils plus peur aujourd’hui qu’hier de ce qu’ils montrent et nomment sur leur scène et qui dans la vie pose problème ? Ou au contraire, vont-ils d’autant plus fortement montrer et nommer sur leur scène ce qui dans la vie pose problème ?

Changement de décor, scène 27, avec ce soir David Geselson, auteur, créateur et aussi acteur de "En route-Kaddish" présenté au Théâtre de la Bastille du 15 au 22 mars à 19 h 30 (76, Rue de la Roquette à Paris - 11ème) - Relâche le 17 mars.

Une scène de "En route Kaddish"
Une scène de "En route Kaddish"

Ce qu'on entend pendant l'émission :

- Coup de téléphone "surprise" : Brigitte Jacques-Wajman, metteur en scène en 2002 de La marmite de Plaute , avec Elie Wajman.

- Musique début d'émission : Eleven wives par Avishai Cohen Trio (Album : Gently disturbed.)

- Extrait d'un entretien avec Ido Shaked (sur le conflit Israelo-palestinien et le conflit avec les grands-parents)

- Extrait du film de Chris Marker " Sans soleil" , avec la voix de Florence Delay ... "Je voudrais savoir vous dire la simplicité, l'absence d'affectation de ce couple qui était venu déposer au cimetière des chats, une latte de bois, couverte de caractère.."

*- Martin Luther King : "I have a dream.."* **

**- Musique fin d'émission : I wish I knew how it would feel to be free.. par Nina Simone (Complete RCA Albums - Collection remasterisée)**

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......