LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Eric-Emmanuel Schmitt

30 min
À retrouver dans l'émission

Le théâtre n’est pas ceci ou cela. Il est ceci et cela » affirmait l’acteur Laurent Terzieff. Le théâtre prend toutes les formes et ose toutes les paroles et c’est à nous, public, qu’il s’adresse. Mais nous, que ressentons-nous ? Sommes-nous si libres que ça lorsque nous prenons place, dans nos sièges, face à la scène ?

Ces questions, on se les pose en lisant une étude parue aux éditions la Découverte. Elle est signée Olivier Neveux et elle s’intitule : « Politiques du spectateur, les enjeux du théâtre politique aujourd’hui ». Olivier Neveux y fait le point sur ce qu’il en a été, ce qu’il en est et ce qu’il pourrait en être, demain, d’un théâtre « politique » et qui ne serait pas un théâtre engagé, militant ou même citoyen. Plus on tourne les pages de ce livre, plus on ressent de la joie. Joie devant le tranchant d’une analyse qui abat les masques : oui le théâtre a pactisé avec le néolibéralisme, joie devant les constats énoncés : il faut en finir avec le temps de la déploration qui ne fabrique que des victimes, joie devant les conclusions esquissées : il existe désormais un « théâtre de la capacité » qui sans aliéner ou évaluer le spectateur, vise, au contraire, à son émancipation.

Eric-Emmanuel Schmitt
Eric-Emmanuel Schmitt Crédits : G. Méric - Radio France

« Il y a un optimisme du risque » affirme Olivier Neveux. Voilà, je crois, une pensée qui aide à respirer.

Prend-on encore des risques lorsqu’on est couronné de prix, plébiscité en France et à l’étranger, boudé dans l'hexagone par le théâtre public mais acclamé par le théâtre privé ? Prend-il encore des risques l’auteur, le romancier et le réalisateur dont l’emploi du temps n’a sans doute rien à envier au planning d’un manager ou d’un homme d’affaires ? Lorsque l’artiste rencontre le succès, a-t-il encore envie ou besoin de prendre des risques ?

Changement de décor , scène sept , avec ce soir Eric Emmanuel Schmitt.

Archives sonores diffusées pendant l'émission :

- Jean Marais (1969) : il parle de sa vocation(dans l'émission de Jacques Chancel)

- Edwige Feuillère (dans le "Partage de midi" de Claudel.

  • Au téléphone : Steve Suissa, metteur en scène des 3 pièces d'Eric-Emmanuel Schmitt à l'affiche en ce moment à Paris :

  • Georges et Georges au Théâtre Rive Gauche (Rue de la Gaîté - Paris 14ème) à 21 heures - Comédie et hommage à Georges Feydeau, avec Alexandre Brasseur et Davy Sardou.

  • Adaptation du texte de Stephane Zweig Le joueur d'échecs , avec Francis Huster - Théâtre Rive Gauche à 19 h.

  • Si on recommençait à la Comédie des Champs-Elysées à 20 h 30 - avec Michel Sardou.

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......