LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Romeo Castellucci / Emmanuel Demarcy-Mota

29 min
À retrouver dans l'émission

On the Concept of the Face, regarding the Son of God de Romeo Castellucci
On the Concept of the Face, regarding the Son of God de Romeo Castellucci

"Nous bouleversons les programmes de Changement de décor et invitons Romeo Castellucci, metteur en scène de Sur le concept du visage du fils de Dieu et Emmanuel Demarcy-Mota , directeur du Théâtre de la Ville où se joue ce spectacle. Un spectacle confronté, chaque jour, depuis sa première représentation, à des perturbations menées par des groupes religieux extrémistes. Une tentative de censure inacceptable menaçant directement la liberté d'expression.

Depuis le 20 octobre, ce spectacle se déroule sous haute surveillance. Forces de police mobilisées à l'extérieur depuis le 20 octobre pour assurer la sécurité du public. Service de sécurité du théâtre renforcé à l'intérieur de la salle. Nous ferons, dans ce "Changement de décor" exceptionnel, le point sur les intimidations menées par ces activistes, nous évoquerons les mesures prises pour sécuriser les représentations. Et, bien sûr, car c'est l'artistique qui nous préoccupe, nous parlerons en détail de la nature de ces représentations de Castellucci, qualifiées par le groupe chrétien Civitas de "christianophobes" et "blasphématoires".

Romeo Castellucci
Romeo Castellucci

Jamais depuis 1966, date de la création des Paravents de Jean Genet à l'Odéon, un théâtre parisien n'avait du faire face à de tels débordements. Que se passe-t-il en 2011, dans la société française, pour que des passages à l'acte de cette nature puissent s'exercer sans retenue ? Au delà des actes scandaleux, réitérés chaque soir dans la salle du Théâtre de la Ville par des manifestants surexcités, c'est ce renoncement à toute réflexion, à toute intelligence et et à tout dialogue qu'il faut interroger." J. Gayot

Cette émission a été enregistrée le jeudi 27 octobre

Le spectacle sera repris du 2 au 6 novembre 2011 au 104, à Paris

Sur le site du Théâtre de la Ville, vous trouverez le lien pour signer la pétition du "Comité de soutien à la liberté de représentation du spectacle de Romeo Castellucci".

comite-de-soutien-castellucci@theatredelaville.com

(Ré)écoutez la chronique de Joëlle Gayot sur cette oeuvre lors de sa présentation à Avignon

(Ré)écoutez le Grain à moudre " Que représentent les catholiques intégristes ?"

(Ré)écoutez la Grande table "Le scandale au théâtre"

"Castellucci, un spectacle de merde pour les cathos intégristes" article de Thomas Schlesser dans rue 89

CHANGEZ DE DECOR : LES SORTIES DE LA SEMAINE !

Paris : à partir du 4 novembre et jusqu’au 10, représentation en estonien surtitré au Théâtre de l’Odéon (Paris 6) de NO83 (Comment expliquer des tableaux à un lièvre mort) , de et mise en scène Tiit Ojasoo & Ene-Liis Semper . Un spectacle semble-t-il d’une grand énergie et d’une « drôlerie égale à sa stupéfiante insolence ». Un titre incongru pour une représentation très politique. A découvrir !

Banlieue : à la MC93 de Bobigny, récit d’une amitié de 50 ans racontée par deux acteurs le temps de la préparation et de la cuisson d’un risotto. A déguster entre artistes et spectateurs. « Risotto », c’est du théâtre gourmand, joué en français avec accent italien, par Amedeo Fago et Fabrizio Beggiato du 4 novembre au 13 décembre.

Jeune public : Pascale Paulat se bat depuis des années pour qu’existe dans différents lieux de Paris et sa banlieue un festival « Jeune spectateur ». Escapade s ouvre sa 9ème édition le 5 novembre et jusqu’au 25 décembre, les enfants plus ou mins jeune pourront, de l’Odéon au Musée du Louvre, en passant par le centre Wallonie Bruxelles ou le Théâtre Berthelot de Montreuil assister à toutes sortes de spectacles pensés pour eux.

Livre : Actes Sud vient de sortir, quelle bonne idée, un livre consacré à Claude Régy . Stéphane Lambert a recueilli les propos du metteur en scène qui parle de son travail, de Jon Fosse ou de Tarje Vesaas, des acteurs, du plateau, du silence, bref, de tout ce qui constitue son univers si particulier et jamais égalé. Très beau titre : « Dans le désordre ».

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......