LE DIRECT
Jean-Luc Mélenchon aux amfis d'été de la France insoumise à Marseille

La bataille des retraites : la France insoumise veut prendre sa revanche

4 min

C'est la « mère de toutes les batailles », selon les mots de Jean-Luc Mélenchon. La réforme des retraites devrait être l'un des dossiers brûlants pour cette deuxième année du quinquennat d’Emmanuel Macron et l'occasion d'une revanche, espère la France insoumise.

Jean-Luc Mélenchon aux amfis d'été de la France insoumise à Marseille
Jean-Luc Mélenchon aux amfis d'été de la France insoumise à Marseille Crédits : PHOTOPQR/LA PROVENCE - Maxppp

Jean-Luc Mélenchon appelle à une "raclée électorale" contre Emmanuel Macron aux prochaines élections européennes, en liant la prochaine bataille des retraites aux exigences de la Commission europeénne.   

Le chef de file de la France insoumise compte faire payer cher au chef de l'Etat son projet de retraites par points alors que l’année dernière, les manifestations contre les ordonnances travail puis contre la réforme de la sncf n’ont pas fait reculer le gouvernement.

Comment le mouvement de Jean-Luc Mélenchon prépare-t-il la bataille des retraites ? 

C'est tout d'abord sur le terrain de la communication que le député France insoumise Adrien Quatennens engage le combat lors d’une conférence intitulée « Retraites, la mère de toutes les batailles » 

Adrien Quatennens anime une conférence sur les retraites aux amfis d'été de la France insoumise
Adrien Quatennens anime une conférence sur les retraites aux amfis d'été de la France insoumise Crédits : Sophie Delpont - Radio France

Cette conférence c'est le point A de la riposte contre les retraites d'Emmanuel Macron. Quand il dit "on va harmoniser les régimes" on sait très bien que, comme toute harmonisation en langue macroniste, ça veut dire "harmoniser par le bas"

Parmi les arguments, il met en avant notamment l’injustice d’un système qui ne prendrait pas en compte les différences d’espérance de vie entre les cadres et les ouvriers. 

La députée France insoumise Caroline Fiat, aide-soignante de profession, compte s'appuyer sur sa situation personnelle pour convaincre :

Moi j'ai eu quatre enfants [...]  quatre congés maternités. Et dans le système de points, ils ne rentrent pas. Donc pour les femmes ça va être encore compliqué. Et alors pour tous les gens comme moi qui ont connu beaucoup de contrats précaires, on est jamais près de partir en retraite parce qu'il va falloir avoir des points par trimestre. Sauf qu'avec des contrats à la journée, c'est bien compliqué de faire un trimestre. [...] C'est très dangereux [...] des acquis sociaux très importants!

Caroline Fiat aux amfis d'été de la France insoumise à Marseille.
Caroline Fiat aux amfis d'été de la France insoumise à Marseille. Crédits : Sophie Delpont - Radio France

Caroline Fiat met aussi en avant le montant exorbitants des prises en charge dans les maisons de retraites et dont le gouvernement ne tient pas compte.

Comment remporter le point cette année?

La France insoumise compte s’appuyer sur l'exposition médiatique de ses députés à l’Assemblée Nationale et sur la coordination entre forces politiques et syndicats déjà testée au printemps dernier, même si le gouvernement n’a pas plié. La France insoumise compte aussi sur des méthodes militantes innovantes notamment « militer sans tract » dont Julian Augé est l’un des coordinateurs. 

Julian Augé développe des techniques innovantes pour militer à la France insoumise
Julian Augé développe des techniques innovantes pour militer à la France insoumise Crédits : Sophie Delpont - Radio France

Il anime un atelier intitulé « parler avec n’importe qui dans l’espace public » . Il en explique le principe :

Aller voir les citoyens et les citoyennes [...] dans l'espace public ou en porte à porte non pas en leur disant ce qu'il faut penser [...] en disant "Vous ne vous rendez pas compte que la retraite est un enjeux, je vais vous expliquer pourquoi!" mais beaucoup plus "Racontez-moi, vous êtes à la retraite? [...] Vous vivez avec combien? Est-ce que vous redoutez l'âge de la retraite? Est-ce que vous l'espérez?... Et puis, petit à petit, dans l'interaction avec l'animateur du dispositif, va se tricoter quelque chose qui va aller vers le politique. C'est très visuel parce que les réponses des gens on finit par les noter... en tout cas les pépites... sur des petites feuilles de couleurs qu'on épingle et ça devient "un tract en mouvement".

Julian Augé établit une distinction entre "le savoir froid", c'est à dire livresque, et "le savoir chaud", c'est à dire l'expérience personnelle de chaque individus beaucoup plus facile à transmettre. L'idée qu'il porte est de parvenir à "un orage", c'est-à-dire l'interaction entre les deux dans une discussion qui devient politique.

lI établit une distinction entre le "savoir froid", c'est à dire provenant des ouvrages sur le sujet des retraites, et le "savoir chaud", celui des expériences personnels

Le sociologue Bernard Friot prépare une "conférence gesticulée" sur les retraites. Il s'agit d'une forme de prise de parole dans l'espace public s'appuyant sur un vécu personnel pour porter une message politique.

La France insoumise espère aussi profiter d’un contexte plus favorable 

Même s’il est difficile de savoir comment une contestation peut prendre de l’ampleur reconnaît Rhany Slimane, co-animateur du pôle Auto-organisation à Montpellier, il mise sur l'éveil des consciences. 

Rhany Slimane animait un atelier sur les moyens de déstabilisation par la lutte aux amfis d'été de la France insoumise
Rhany Slimane animait un atelier sur les moyens de déstabilisation par la lutte aux amfis d'été de la France insoumise Crédits : Sophie Delpont - Radio France

Il n'y a pas de formule magique! [...] C'est une question de ressenti. Je pense au CPE [Contrat première embauche] à l'époque : ils n'ont pas eu le temps de le mettre en place. Et on était nombreux dans la rue. [...] Pourtant je n'étais pas du tout politisé et j'étais quand même dans la rue parce que ça faisait peur de vous dire "Parce que je suis jeune, je n'ai pas le droit à un CDI comme les autres. Des fois ça prend... Mais effectivement, lors de la dernière salve du gouvernement, il y avait un climat d’apathie, l'effet de sidération et aussi l'état de grâce par la structure même de nos élections. Je pense que l'état de grâce de Macron est passé et ça va être un peu plus compliqué pour lui de faire passer la pilule.

Les retraites : un sujet capable de mobiliser en masse

S'il restait un sujet ce serait celui-là, selon l’historien spécialiste de l’histoire sociale Stéphane Sirop, même si la "réussite" d’ une mobilisation est difficile à évaluer. Pourquoi ce dossier est-il si explosif pour l'exécutif?

Stéphane Sirop, historien spécialiste des conflits sociaux
Stéphane Sirop, historien spécialiste des conflits sociaux Crédits : Stéphane Sirop

Parce que notre société s'est habituée à avoir une vie après le travail. C'est la raison pour laquelle les mouvements sociaux ont été souvent puissants sur ces questions-là. En 2010, le mouvement contre la réforme des retraites voulue par Nicolas Sarkozy [est] un élément moteur dans sa défaite de 2012. [...] Bien évidemment on peut penser que celle qui se prépare risque, elle aussi, de susciter un certain nombre de contestations. Après, l'autre sujet qui se pose c'est : même si les contestations parviennent à susciter des mobilisations massives, comment faire pour "réussir". Parce qu'en 2003, en 2010, il y a eu, de fait, des mobilisations massives, mais il n'empêche que, globalement, elles ont plutôt échoué.

Jean-Luc Mélenchon choisit le champ de bataille des élections européennes

Dans ce bras de fer annoncé, le chef de file de la Franc insoumise a choisi, de placer le combat sur le terrain européen, pour un affrontement dans les urnes et non pas dans la rue comme lors de la mobilisation contre les ordonnances travail. 

Il a appelé depuis les amfis d'été de son mouvement à Marseille ce week-end à combattre cette réforme à coup de bulletins de vote :

Les gens qui vont découvrir cette histoire de retraites à points, je trouve tout à fait normal que, quand ils auront compris que c'est l'Europe qui a demandé ça, ils aillent mettre un bulletin aux élections européennes pour les insoumis et contre Macron!

Une stratégie de revanche électorale dans laquelle il espère bien reprendre "le point" perdu l’année dernière.

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......