LE DIRECT

"Le génocide arménien dans la littérature; le roman de Paule Henry Bordeaux : Antaram de Trébizonde"

22 min
À retrouver dans l'émission

Paule Henry Bordeaux
Paule Henry Bordeaux

Sébastien de Courtois reçoit Taline Ter Minassian pour sa préface au roman de Paule Henry Bordeaux , "L'Immortelle de Trébizonde ", réédité aux éditions Thaddée...

Taline Ter Minassian

est professeur à l’Inalco (Institut Nationale des Langues et Civilisations Orientales) où elle enseigne l’histoire de la Russie et du Caucase… Elle avait soutenu sa thèse en 1995 sous la direction d’Hélène Carrère d’Encausse, - thèse intitulée : « La politique soviétique au Moyen-Orient et les minorités du début des années 1920 jusqu’à la veille de la Guerre Froide »…

Elle a publié chez Grasset, en 2012, la biographie de l’espion anglais Reginald Teague-Jones, né en 1889 à Liverpool, mais ayant fait ses études à Saint-Pétersbourg, séjour durant lequel il a assisté à la révolution de 1905, cette « répétition générale »…

Elle a beaucoup écrit sur l’Arménie, dont l’histoire se moule dès 1920 dans celle de l’URSS…

Et elle a écrit sur les massacres de 1894-1895, de 1909, sur le génocide ordonné en 1915 par l’armée jeune-turque, dans l’ouvrage collectif « Le massacre : objet d’histoire », sous la direction de David El Kenz, chez Gallimard, en 2005, dans lequel elle signe le texte intitulé : « Le massacre de l’historiographie négationniste : le cas arménien »…

… Elle préface aujourd’hui un roman oublié, « un petit bijou autobiographique », dit-elle, « L’Immortelle de Trébizonde », réédité par les éditions Thaddée, et qui avait paru d’abord sous forme d’un feuilleton en 39 épisodes dans Le Figaro, du 20 mai au 4 juillet 1930 (sous le titre : « Antaram de Trébizonde »), avant d’être édité dans la foulée par Albin Michel (et avant d’être traduit en arménien et édité à Venise en 1933)…

Son auteur : Paule Henry Bordeaux, la fille du grand Henry Bordeaux, l’auteur de « La Maison Morte » (1922) ...

Dans sa préface, Taline Ter Minassian montre que Paule Henry Bordeaux a fait beaucoup de recherches pour écrire cette histoire moderne de l’Arménie… La romancière était sans doute elle-même historienne… Mais, dit-elle dans « Comment j’ai écrit Antaram », texte qu’elle a rédigé à l’occasion de la parution du livre en 1930, « (…) Le document c’est la mort ce n’est pas en lui qu’il faut chercher la puissance créatrice, l’étincelle de vie qui donne à l’œuvre le mouvement. C’était sur des visages que je voulais connaître le reflet de l’histoire. La vie ne peut naître que de la vie (…) » p.24-25

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......