LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Yilmaz Turan / "Les Syriaques dans la tourmente de 1915, le cas méconnu du Tur Abdin..."

22 min
À retrouver dans l'émission

Yilmaz Turan
Yilmaz Turan

Sébastien de Courtois reçoit Yilmaz Turan qui est en train d'écrire un livre sur les Syriaques du Tur Abdin, où 1915 est pris comme "révélateur" des structures et des dynamiques sociales à l'échelle de cette région particulière. -"La tourmente et les bouleversements que les Syriaques subissent en cette année dans les mêmes provinces orientales que la grande majorité des Arméniens ottomans ne forment pas un épisode séparé et disjoint de la catastrophe qui a frappé ces derniers. Cette extension de la catégorie des "Autres" à éliminer, révèle la logique des amalgames qui sont à l'oeuvre dans les représentations forgées par les cercles dirigeants Jeunes-Turcs sur leur "ennemi intérieur" en temps de guerre. Ces amalgames, pour ce qui concerne les Syriaques, ne s'inscrivent pas dans des dynamiques précédentes de polarisation ethnique et religieuse avec la majorité musulmane, kurde notamment. Il n'y a pas, en effet, de "question syriaque" qui serait l'équivalent de la "question arménienne" pour cette province de l'empire" , nous dit ici Yilmaz Turan. ..

Tur Abdin
Tur Abdin Crédits : Radio France
Yilmaz Turan
Yilmaz Turan

"Cette forteresse est située au bord du flanc Sud-Est du plateau du Tur Abdin, qui surnombre au sud la plaine de la ville de Nusaybin (l‘antique Nisibe) et de la Djézireh syrienne toute proche. Elle était à l’origine une des places fortes le long du lime du lime romain face à l’empire perse".

"Cette forteresse antique encore en usage au VIIe siècle illustre à merveille l’épilogue provisoire au Tur Abdin de cette terrible année et le fait que ce plateau est le seul exemple d’une résistance civile qui n’a pas été défaite par les forces ottomanes. Situé sur une haute colline de la plaine bordant le Turo d’Izlo, frange sud la plus haute du Tur Abdin, elle avait précisément pour but de surveiller la plaine et d’interdire tout passage par le flanc sud-est, à travers la série de petits vallons qui mènent au nord vers les villages syriaques de Sare et Bsorino, localités qui ouvrent la voie, soit vers le centre du Plateau, soit vers le Turo d’Izlo au sud. Ces places fortes avec le village de ‘Ainwardo au centre du plateau, et les deux localités verrous à l’Est - Azakh et Bsorino - formèrent ainsi un triangle sans discontinuité territoriale. Ce qui explique que malgré l’envoi de plusieurs bataillons d’infanterie et d’artillerie au courant du mois d’octobre 1915, la campagne « punitive » contre la soi-disante « révolte des Suryanis (Syriaques) de la région de Midyat et d’Azakh » fut un échec; et malgré les ordres formels du ministère de la guerre, Enver Pasha, les officiers sur place abandonnent à la fin novembre le siège d’Azakh et l’expédition prévue contre le Tur Abdin"...

Tur Abdin
Tur Abdin Crédits : Radio France
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......