LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Stèle représentant le roi Bar-rakib de Sam'al (ancien royaume araméen dont la capitale est localisée sur l'actuel site archéologique de Zincirli (Turquie).), VIIIe siècle av. J.-C. Musée de Pergame.

Les Araméens, avec Françoise Briquel-Chatonnet

22 min
À retrouver dans l'émission

L’Araméen est une langue attestée dès le IXe siècle av. J.-C. Elle se répand depuis l’Anatolie jusqu’en Afghanistan… Que reste-t-il de ces royaumes oubliés ?

Stèle représentant le roi Bar-rakib de Sam'al (ancien royaume araméen dont la capitale est localisée sur l'actuel site archéologique de Zincirli (Turquie).), VIIIe siècle av. J.-C. Musée de Pergame.
Stèle représentant le roi Bar-rakib de Sam'al (ancien royaume araméen dont la capitale est localisée sur l'actuel site archéologique de Zincirli (Turquie).), VIIIe siècle av. J.-C. Musée de Pergame. Crédits : Osama Shukir Muhammed Amin

L’araméen est une langue de la famille sémitique, du groupe ouest-sémitique qui inclut aussi l’arabe et l’hébreu, alors que la famille est-sémitique est celle des langues anciennes de Mésopotamie : akkadien et ses deux branches plus récentes, l’assyrien et le babylonien et que la famille sud-sémitique regroupe les langues sud-arabiques et certaines de l’Éthiopie.

L’araméen apparaît à beaucoup comme une langue mineure, dont le plus beau titre de gloire est d’avoir été parlée par Jésus-Christ. Mais on ignore trop souvent que cette langue, attestée par des inscriptions dès le IXe siècle avant J.-C. et certainement utilisée déjà avant, est encore parlée de nos jours. Plus de trois mille ans de vie, peu de langues peuvent afficher une telle pérennité. 

De plus elle a connu au Ier millénaire avant J.-C., dans les empires assyrien puis perse, une très large diffusion et a été langue internationale et administrative dans tout le Proche-Orient, laissant des témoignages de l’Égypte et l’Anatolie à l’Afghanistan et au Pakistan. Sous sa forme syriaque, au Ier millénaire après J.-C., elle est attestée à travers toute l’Asie Centrale et jusqu’en Chine ainsi qu’en Inde du Sud. 

Destin extraordinaire pour une langue qui n’a jamais été la langue officielle d’un pouvoir impérial conquérant et s’est imposée en dehors de tout support politique.

Françoise Briquel-Chatonnet est normalienne, docteur en histoire et directrice de recherche au CNRS où elle dirige la composante « Mondes sémitiques » et est directrice-adjointe du laboratoire Orient et Méditerranée (UMR 8167). Elle a reçu en 2016 le Prix Irène Joliot-Curie, dans la catégorie Femme scientifique de l'année.

Intervenants
  • docteur en histoire et directrice de recherche au CNRS au laboratoire Orient et Méditerranée (CNRS, Paris IV, Paris I, École Pratique des Hautes Études). Femme scientifique de l’année 2016
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......