LE DIRECT
Le père Michaeel Najeeb et Romain Gubert

Retour à Qaracoche, sauver les livres et les hommes, avec le Père Najeeb et Romain Gubert.

23 min
À retrouver dans l'émission

"Le père Najeeb a sauvé des milliers de manuscrits de l’histoire irakienne alors qu’ils étaient voués à la destruction en 2014, après la prise de Mossoul par les troupe de Daech. Trois ans après, voici le récit inouï de cette épopée qui vaut aussi réparation.

Le père Michaeel Najeeb et Romain Gubert
Le père Michaeel Najeeb et Romain Gubert Crédits : S de Courtois

Lorsque Mossoul tombe aux mains de Daech, plusieurs dizaines de milliers de chrétiens doivent fuir la plaine de Ninive, lieu ancestral. En quelques heures, des familles entières abandonnent leurs maisons, leurs églises et leurs cimetières, fuyant la cruauté et la violence religieuse. Une terre qui la leur depuis le passage de saint Thomas, depuis deux millénaires. Au cours d’une incroyable épopée, le père Michaeel Najeeb, sauve des centaines de manuscrits vieux de plusieurs siècles avec l’aide des villageois qui se sentent aussi responsables de ce patrimoine. Au péril de sa vie, ce dominicain de Mossoul nettoie, restaure et protège ces textes sacrés.

Au cours de l'exode, il reconstruit à Erbil une arche pour sauver des familles de toutes confessions, chrétiens, Yézidis ou musulmans, tous enfants du désastre. Il les nourrit, les loge, les encourage. Ecoutons. 

Extrait du livre : 

« Parfois, le soir, je prie saint Thomas qui a évangélisé les rives du Tigre et de l’Euphrate avant de continuer sa route vers l’Inde et d’y mourir en martyr. Je demande sa protection à ce drôle d’apôtre qui refusait de croire à la résurrection. Il lui a fallu du cran pour se chamailler avec ses frères en leur expliquant qu’il ne pouvait accepter la Bonne Nouvelle qu’en voyant de ses yeux les plaies du Crucifié. Grâce à lui, je sais qu’on a le droit de douter. À 16 ou 17 ans, je ne savais plus trop où j’en étais avec l’Église. Je croyais, bien sûr, je n’avais aucun problème avec Dieu. J’étais chrétien, un point c’est tout, car dans nos familles et dans notre communauté, personne ne peut se prétendre athée. Dans un pays comme le nôtre où chacun se définit d’abord par rapport à la religion à laquelle il appartient, se revendiquer non-croyant serait aberrant. Mais beaucoup de proches, dans ma famille ou parmi les religieux que je fréquentais, me poussaient à entrer au séminaire. Quelque chose ne collait pas dans ce rôle auquel on me destinait. J’étais trop jeune, j’avais besoin d’éprouver ma foi avant de m’engager dans un tel parcours. Pendant cette période qui a tout de même duré quelques années, Thomas l’incrédule, Thomas le rebelle a guidé mes pas. » 

Le père Najeed est prêtre chaldéen résidant dans le nord de l’Irak. 

Romain Gubert est rédacteur en chef des pages internationales du Point. 

lien vers le livre : 

http://www.grasset.fr/sauver-les-livres-et-les-hommes-9782246863199

Pour en savoir plus sur le père Najeeb :

http://www.op.org/fr/content/le-pere-najeeb-michaeelop-daesh-fait-subir-aux-chretiens-un-double-deshonneur

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......