LE DIRECT
Alain Prochiantz

Alain Prochiantz : Géométries du vivant

59 min

Quel rôle jouent les homéogènes dans le codage de la forme des neurones ? Quelles "géométries du vivant" entrent en jeu ?"

Alain Prochiantz
Alain Prochiantz Crédits : Patrick Imbert / Collège de France

Aujourd’hui nous explorons « les géométries du vivant » en compagnie du neurobiologiste, Alain Prochiantz

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Ce normalien qui a dirigé l'Unité CNRS « Développement et Evolution du Système Nerveux » ainsi que le Département de Biologie de l'ENS, se passionne pour l’étude de la création et l’évolution des formes. Comment se forme le cerveau, "ce drôle d'organe, fait de matière molle" pour reprendre ses propres mots ? Selon quel processus morphogénétique ? Ce qui intéresse Alain Prochiantz " dans la science, c’est « l'invisible sous le visible". "Mon cerveau sait ce que je pense, mais je ne sais pas ce que pense mon cerveau."

Entré en 1976 dans le laboratoire de Jacques Glowinski au Collège de France, il se consacre au changement de forme des neurones. Paul Benkimoun qui fait son portrait pour Le Monde au moment de sa leçon inaugurale explique qu’Alain Prochiantz "éprouve alors une véritable "fascination" pour les cours de François Jacob au Collège de France. Le Prix Nobel présente notamment des gènes découverts au milieu des années 1980, les "homéogènes", dont la mutation entraîne une modification de la forme et de la position d'un organe. Ainsi, une mouche peut se retrouver avec une patte à la place d'une antenne".

"Après un séjour new-yorkais", notre chercheur décide "d’étudier le rôle des homéogènes dans le codage de la forme des neurones ». Plus loin il résume :

« Le concept né de ces premières expériences, et dont l’étude nous tient occupés depuis 1988, est simple. Deux cellules échangeant des facteurs de transcription de cette famille se communiquent, par là même, une information de position et y répondent par un changement dans l’expression de différents effecteurs de la morphogenèse. Par conséquent, les homéoprotéines sont certes des facteurs de transcription agissant dans le noyau, mais aussi d’authentiques morphogènes : des protéines messagères, capables de passer dans le milieu extracellulaire, de pénétrer dans les cellules avoisinantes et d’en modifier nombre de caractères, dont la forme. Cette idée prenait plusieurs dogmes à contre-pied. »

Alain Prochiantz expérimente la science sur d’autres terrains en travaillant notamment avec le metteur en scène Jean-François Peyret et note

"Il y a une part d'intuition, de rêverie dans la science, même si, à un moment, cela devient de la pure logique. Il y a quelque chose de l'ordre de la littérature. Jean-François me donne cet espace où je peux rêver", ensemble ils ont crée le spectacle Turing-Machine.

Pour le neurobiologiste,

"Turing est un génie qui a éclairé ce qui se passait dans son labo. C'est le plus grand poète du XXe siècle".

Si sa leçon présente comme il se doit ses recherches avec ses équipes, elle aborde aussi la question du financement des travaux. Dans une interview récente, Alain Prochiantz, qui est aussi l’administrateur du Collège de France rappelle :

« Les innovations de rupture naissent de recherches souvent fondamentales et menées sur le long terme. La recherche publique est donc un moteur essentiel. Sans elle, moins de connaissances, moins de brevets, moins de start-up, moins de compétitivité économique. Hélas, les gouvernements, de toutes couleurs politiques, pensent trop souvent que les chercheurs feraient mieux de s’occuper de recherche appliquée." "La recherche fondamentale demande du temps et de la liberté. »

Et nous gagnons le grand amphithéâtre du collège de France, pour la leçon inaugurale d’Alain Prochiantz, « géométries du vivant » le 4 octobre 2007.

Pour prolonger :

- Entretien avec Alain Prochiantz, Administrateur du Collège de France, dans le cadre de l'Éloge du savoir de Christine Goémé, sur France Culture.

L'édition électronique de sa leçon inaugurale

Bibliographie

Géométries du vivant

Géométries du vivantAlain ProchiantzFayard/ Collège de France, 2008

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......