LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Jacques Nichet

Jacques Nichet : Le théâtre n’existe pas

59 min

Revenons sur les « singulières métamorphoses théâtrales », celles qui ont touché l’universitaire passionné de traduction et metteur en scène, Jacques Nichet. Des années 1970 à aujourd’hui, il égrène les spectacles marquants de sa génération pour mieux affirmer la liberté du théâtre.

Jacques Nichet
Jacques Nichet Crédits : THIERRY PONS - Maxppp

Tour d'horizon des formes libres du théâtre d’Antoine Vitez à Aurélien Bory, de Roméo Castellucci à sa propre mise en scène d’un opéra de poche de Cocteau. Jacques Nichet cite Zola s’affirmant au-delà des querelles, des modes et des chapelles :

Chaque fois qu’on voudra vous enfermer dans un code en déclarant : ceci est du théâtre, ceci n’est pas du théâtre, répondez carrément : « Le théâtre n’existe pas. Il y a des théâtres et je cherche le mien. ».

Jacques Nichet qui a multiplié les expériences diverses de l'Aquarium implanté à la Cartoucherie de Vincennes au Théâtre des Treize Vents (à Montpellier entre 1986 et 98), du Théâtre national de Toulouse (jusqu’en 2007) à la compagnie L'Inattendu, convoque pour nous un théâtre « bâtard », fait de bric et de broc, flirtant avec d’autres formes, la danse (d’ailleurs on croise la figure de Pina Bausch), le cirque, le spectacle de marionnettes, la mise en scène qui joue avec le texte de l’auteur, dépouillant celui-là de ses didascalies pour mieux faire ressortir la satire politique.

Jacques Nichet note que la scène « s’affranchit de la littérature ». À côté des poètes d’art dramatique qui n’ont rien perdu de leur importance et de leur rôle, sont apparus les poètes de l’énergie scénique.

 A propos dInferno de Castellucci, il demande, fasciné, est-ce « un poème ou du cirque ? »

Jacques Nichet qui se définit comme un metteur en scène "interprète", se dit « partisan du théâtre qui se fait comme si l'on était en vacances, détendu. L'état de tension n'a jamais rien donné de bon. » En 1998, définissant son travail avec les autres créateurs, grâce au TNT (Théâtre National de Toulouse), il souhaite « inventer ensemble du neuf, du surprenant, de l’insolite », « être à l’écoute des formes théâtrales nouvelles ». « Le théâtre est surprenant, affirme-t-il encore. Vitez parlait de miracle » Il s’agit de divertir. « Divertir au sens propre du terme, précise-t-il, se divertir pour mieux voir, mieux entendre, mieux sentir… On oublie trop souvent que la mission première du théâtre est là… »).

Serein, il rappelle que « le théâtre qui ne cesse d’échapper à son identité, depuis la nuit des temps. L’art dramatique n’est ni menacé ni remplacé par la poésie de l’énergie scénique. Entre des formes différentes se joue le plaisir de l’alternance. » Il peut aussi jouer du paradoxe :

« À mes yeux, la vraie originalité commence toujours par une fidélité scrupuleuse envers la version originale d’une œuvre. » Tout lui semble possible du moment qu’on ouvre des voies nouvelles. « Il y a quarante ans tous ces spectacles étaient inimaginables. « Si tu peux l’imaginer, tu peux le faire », dit le sculpteur Calder. ».

Pour inaugurer la chaire annuelle de Création artistique, Jacques Nichet peut donc intituler sa leçon « Le théâtre n’existe pas ». Et nous gagnons le grand amphithéâtre du Collège de France, le 11 mars 2010.

Extraits sonores :

- la scène avec les chiens dans Inferno de Castellucci.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

- extrait de la bande son du documentaire, Les Rêves dansants, autour du travail de Pina Bausch et de ses collaboratrices avec des adolescents sur le ballet Kontaktof

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......