LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Jean-Louis Cohen

Jean-Louis Cohen : Architecture, modernité, modernisation

59 min

Quels liens se tissent entre connaissance, littérature et architecture, quels rapports avec la ville ? demande Jean-Louis Cohen. Selon lui, la modernité s'avère plus complexe dans le domaine de l'architecture.

Jean-Louis Cohen
Jean-Louis Cohen Crédits : Patrick Imbert / Collège de France

Comme Antoine Compagnon qui l’introduit pour sa leçon inaugurale, l’architecte-historien, Jean-Louis Cohen se partage entre la France et les Etats-Unis. Et c’est un voyage dans toutes ses dimensions qu’il nous propose, où les possibilités de rencontre sont nombreuses.

Jean-Louis Cohen , qui est Sheldon Solow Professor à l'Institute of Fine Arts de New York University et qui a conçu pour le ministère de la Culture, la Cité de l'architecture et du patrimoine, s’arrête avec une tendresse malicieuse, sur l’ensemble des bâtiments qui forment le Collège de France l’immeuble principal avec « son écriture néoclassique élégante », auquel s’est ajouté un nouveau corps « à la stature monumentale » sous le Seconde Empire, puis « masquée aux yeux des passants l’aile des laboratoires, édifiés dans l’Entre-deux-guerres avec l’essor de la recherche. L’évocation des bâtiments du Collège de France ouvre le regard et la réflexion sur l’architecture de la science avec « ses néants », plutôt français, et ses réussites ailleurs.

Et Jean-Louis Cohen de noter :

« Dans le même temps qu’elle a dressé des palais – ou des usines – pour la recherche au cours des deux derniers siècles, l’architecture empruntait à la science modèles et métaphores. Les sciences ont-elles été pour autant hospitalières pour l’architecture comme discipline intellectuelle, comme champ de recherche en tant que tel ? Rien n’est moins sûr. Elle a toutefois fait l’objet depuis 1970 d’une véritable recherche scientifique, qui a contribué à une sorte de reconstruction intellectuelle de l’architecture en France. »

Jean-Louis Cohen qui a dirigé l'Institut français d'architecture et le Musée des monuments français, a réalisé de nombreuses expositions du Centre Pompidou au Museum of Modem Art. Il aime changer d’échelles et de focales :

« L’histoire de l’architecture, souligne-t-il, appelle une navigation constante entre la vision des ensembles urbains, cadrée en mode panoramique, rendant compte des politiques sociales ou techniques, et la vision en gros plan des édifices et de leurs intérieurs, qui rend compte des idéaux ou de l’engagement de leurs auteurs et de leurs habitants. » Dès lors « questionner aujourd’hui la modernité en architecture ne consiste pas seulement à recenser les éléments nouveaux apparus dans son lexique. Dans le champ de l’architecture, le phénomène de la modernité se révèle plus complexe qu’en art ou en la littérature. Les formes et les espaces qui le manifestent s’ajustent aux programmes énoncés par le dispositif plus englobant de modernisation de la production, de la consommation, des territoires et plus largement de la société ».

Jean-Louis Cohen s’attache aux architectes qui se révèlent autant lecteurs, que constructeurs.

"Ainsi le jeune Le Corbusier a-t-il dévoré deux fois à cinquante ans de distance le Zarathoustra de Friedrich Nietzsche".

Et dans le monde des lettres, il note « symétriquement, l’attention à l’architecture partagée par nombre d’écrivains », et en premier lieu Paul Valéry, figure tutélaire du Collège de France et Georges Bataille qui a pu dénoncer sinon réduire cet art "aux seuls grands édifices dans lesquels se concentre le pouvoir".

« C’est pourtant au XXe siècle, nuance Jean-Louis Cohen, que l’architecture a cessé de s’adresser exclusivement à l’aristocratie et à la bourgeoisie pour donner forme à des programmes destinés aux classes populaires. »

Et nous gagnons le grand amphithéâtre du collège de France, pour la leçon inaugurale de Jean-Louis Cohen "Architecture, modernité, modernisation", le 21 mai 2014.

Extrait musical :

Poème électronique composé en 1958 par Edgar Varèse pour le pavillon de Le Corbusier à l'Exposition universelle de Bruxelles.

Pour prolonger :

Eloge du savoir, entretien de Jean-Louis Cohen avec Christine Goémé, 2 décembre 2015

Bibliographie

Intervenants
  • historien de l'architecture et de l'urbanisme du XXème siècle.
L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......