LE DIRECT
Jean-Noël Robert

Jean-Noël Robert : La hiéroglossie japonaise

59 min

Quelle relation de concurrence la langue japonaise noue-t-elle avec le Chinois classique ? Autour de quel dialogue inter-linguistique s’est définie l’identité japonaise depuis plus d’un millénaire ?

Jean-Noël Robert
Jean-Noël Robert Crédits : Patrick Imbert / Collège de France

Aujourd’hui, nous nous interrogeons sur le façonnage de la langue japonaise en compagnie de Jean-Noël Robert, spécialiste de la culture et du bouddhisme au Japon.

Jean-Noël Robert qui a étudié le chinois et le tibétain avant son cursus d’études japonaises de l’Inalco à l’École pratique des hautes études (EPHE), en passant par la Maison Franco-Japonaise de Tokyo, nous replonge dans le discours de réception du grand écrivain Japonais, Kawabata, quand il a reçu le Prix Nobel de Littérature en 1968. Pourquoi ce texte subtil qui pourrait relever de prime abord, de « l’école des canards mandarins et des papillons ? » s’avère-t-il une formidable source pour comprendre ce qui se joue dans l’identité, la langue et l’esthétique japonaise ?

Kawabata « parsème son discours de poèmes japonais » bouddhiques. Dès lors il s’inscrit dans « la tradition zen et la mystique du langage ».

« Faire un poème, explique Jean-Noël Robert, c’est prononcer un mantra et révéler ainsi la nature de Bouddha cachée dans le monde. ».

Enfin « Kawabata peut invoquer comme modèle esthétique japonais un poème dont l’image centrale vient directement de Chine. ». Dès lors quelle vision culturelle manifeste-t-il avec son discours ? Quelle "conscience linguistique" met-il en jeu ?

Dans « la culture écrite du Japon, analyse Jean-Noël Robert, deux langues écrites cohabitent : la langue chinoise classique et la langue japonaise classique, radicalement différentes l’une de l’autre. » Mais elles sont _réalisées l’une et l’autre oralement en japonais _et c’est toute l’originalité de la culture nippone. »

C’est donc « en pleine conscience de l’histoire » de cette civilisation que Jean-Noël Robert choisit d’intituler sa nouvelle chaire « Philologie de la civilisation japonaise », lui qui a eu pour maître, Bernard Frank, illustre prédécesseur aux études japonaises au Collège de France.

Directeur d’études à l’École pratique des hautes études et membre de l’Académie des Inscriptions et Belles Lettres, Jean-Noël Robert, revivifie un « vieux mot grec » :

« J’appelle donc hiéroglossie la relation hiérarchisée entre deux ou plusieurs langues, dans laquelle l’une est tenue pour l’idiome primordial dans l’ordre de la représentation du monde, et les autres reçoivent de la première l’essentiel de leur sens ».

Et nous gagnons le grand amphithéâtre du Collège de France, pour la leçon inaugurale de Jean-Noël Robert sur « La hiéroglossie japonaise » le 2 février 2012.

Pour prolonger :

Le texte de cette leçon a été publié chez Fayard en 2012

Edition électronique

Centre de recherche sur les civilisations de l’Asie orientale - CRCAO

Intervenants
  • Professeur au Collège de France, titulaire de la chaire de Philologie de la civilisation japonaise, spécialiste du bouddhisme japonais
L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......