LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Patrick Couvreur

Patrick Couvreur : les nanotechnologies peuvent-elles contribuer à traiter des maladies sévères ?

59 min

Révolution technologique dans la galénique : « Les nanotechnologies ont fait leur apparition et le monde de l’infiniment petit a révolutionné la manière d’administrer les médicaments » explique le biopharmacien Patrick Couvreur, dans sa leçon inaugurale.

Patrick Couvreur
Patrick Couvreur Crédits : Patrick Imbert / Collège de France

« Les nanotechnologies ont fait leur apparition et le monde de l’infiniment petit a révolutionné la manière d’administrer les médicaments ». Le biopharmacien Patrick Couvreur, professeur de pharmacotechnie à l’université Paris-Sud présente les principales avancées réalisées pour la vectorisation de molécules biologiquement actives dans le cadre de la chaire annuelle d'Innovation technologique Liliane Bettencourt.

Grâce à cette révolution technologique dans la galénique, « le magic bullet ou « missile magique » imaginé par le savant et immunologiste Paul Ehrlich, Prix Nobel de médecine en 1908, est devenu réalité. », s’enthousiasme Patrick Couvreur qui explique : "Nous cherchons à accrocher des médicaments, notamment anticancéreux, à des nanoparticules qui les conduiront préférentiellement au sein des tumeurs". "C'est comme mettre un message dans une bouteille à la mer. Le message est protégé, sauf que la bouteille disparaît une fois son but atteint", déclare-t-il à l'AFP quand il reçoit après d’autres prestigieux Prix, celui de l’Inventeur européen en 2013. Selon lui, ce prix permettra au public de connaître "l'application que l'on peut faire des nanotechnologies pour le traitement des maladies graves et sévères », à côté des cancers, les infections intracéllulaires, les maladies métaboliques ou neurodégénératives…

Fervent défenseur de la « vulgarisation scientifique » qui permet d’informer sur les grandes avancées de la recherche et de poser un débat rationnel autour des découvertes, il note : « Le terme « nano » fait peur car il réfère à l’infiniment petit, mais à bien y réfléchir, une nanoparticules est beaucoup plus grande qu’une molécule. Or, quand nous prenons un comprimé d’aspirine, nous absorbons des molécules. Il faut néanmoins rechercher de manière approfondie des toxicités qui pourraient être spécifiques de la forme « nano » : évaluation de la fonction hépatique puisque les nanoparticules ont tendance à s’y accumuler, étude de la biodégradabilité des matériaux (lipides, polymères etc.) utilisés pour la préparation des nanoparticules car ils doivent pouvoir être éliminés, recherche de réactions immunologiques pouvant déboucher vers certaines toxicités à l’injection etc. »

Ce chercheur d’origine belge qui a déposé plus de 50 brevets et qui a créé et dirigé entre 2000 et 2006, l’Ecole doctorale Innovation thérapeutique et participé à des start-up, explique le « saut technologique et médical » décisif accompli avec ses équipes grâce à la « squalénisation » "Là où les autres technologies n'atteignent un taux d'encapsulation que de 5%, nous parvenons à voisiner les 50 %". » Le procédé « repose sur l’utilisation d’un biolipide naturel : le squalène », qui est « un précurseur du cholestérol qui se trouve naturellement dans la peau. On en trouve également dans l’huile d’olive et les poissons gras. Ce composé n’est pas toxique". Cela posé du laboratoire aux essais cliniques, le chemin est lent et rigoureux. Reste l’enthousiasme qualité fondamentale pour ce chercheur.

Et nous gagnons le grand amphithéâtre du collège de France, pour la leçon inaugurale de PatrickCouvreur, « Les nanotechnologies peuvent-elles contribuer à traiter des maladies sévères ? » le 21 janvier 2010

Pour prolonger :

Le texte de cette leçon est publié chez Fayard en 2010

Nanocapsules: un Français lauréat du prix de l'inventeur européen, article publié en 2013 dans le magazine Sciences et Avenir

Patrick Couvreur, prix de l’Inventeur européen 2013 pour sa nano-médecine, article publié en 2013 dans l'Usine nouvelle

Patrick Couvreur, un "serial bio-entrepreneur", article publié en 2013 dans le journal Le Monde

L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......