LE DIRECT
Pierre-Michel Menger au Collège de France

Pierre-Michel Menger : La différence, la concurrence et la disproportion

59 min

Comment renouveler la pensée du travail ? Dans quelles conditions le travail est-il créateur ? Que nous apprend l’étude des professions artistiques et scientifiques ?

Pierre-Michel Menger au Collège de France
Pierre-Michel Menger au Collège de France Crédits : Patrick Imbert / Collège de France

Aujourd’hui nous nous explorons les mutations qui touchent le monde du travail, en compagnie du sociologue, Pierre-Michel Menger. Dans quelles conditions le travail est-il créateur ? Que nous apprend l’étude des professions artistiques et scientifiques ?

Il s’agit selon lui, de « tenter de comprendre pourquoi le travail le plus gratifiant, celui qui est porteur de valeur expressive, est aussi le plus incertain, et pourquoi il est rétribué de façon très inégale ». Les disparités sont « parmi les plus élevés des professions supérieures:(...) : 20% des individus concentrent environ 80% des rétributions monétaires ».

Dès lors comment expliquer que de telles inégalités soient mieux tolérées dans ces professions de création et d'innovation?

La concurrence est aussi un ressort fondamental dans ces domaines. Dans une interview de 2014 au Monde, il revient sur le caractère asymétrique du système de l’intermittence et souligne :

 « en France comme ailleurs, dans le monde du spectacle, il faut, pour détecter les talents et dénicher des formes particulières d’originalité, beaucoup de candidats afin de pouvoir sélectionner les plus prometteurs ou les mieux armés pour des carrières incertaines ».

Dans sa leçon inaugurale, il note que la « recherche fiévreuse » et le "vocabulaire du talent" ont gagné le monde des entreprises. La question de la définition du talent se pose alors et Pierre-Michel Menger note à propos des mutations de ces dernières années :

"Les innovations déqualifient des opérations cognitives antérieurement jugées complexes. A l'inverse, certaines revalorisations de la culture du métier et de l’exercice du travail indépendant mettent en avant leur flexibilité, leur ancrage communautaire et leur transmission de connaissances tacites"

Après des études de philosophie à Ecole Normale supérieure et de sociologie à l’EHESS, il entre au CNRS à partir de 1978. Spécialiste du monde du travail, il se consacre à la sociologie de la création et de la consommation musicale avant de s’intéresser aussi au monde de la recherche scientifique.

De 1993 à 2005, il a dirigé le Centre de Sociologie du travail et des arts (EHESS CNRS) et entre 1988 et 1995, un Groupement de Recherche consacré à l’analyse comparée de la valeur artistique en sociologie et en économie, cherchant à renouveler la pensée du travail par une approche pluridisciplinaire.

Nous gagnons le grand amphithéâtre du Collège de France pour la leçon inaugurale de Pierre-Michel Menger, « La différence, la concurrence et la disproportion » le 9 janvier 2014.

Pierre-Michel Menger au Collège de France
Pierre-Michel Menger au Collège de France Crédits : Patrick Imbert / Collège de France

Edition électronique

Le texte de cette leçon a paru chez Fayard, 2014

Intervenants
  • sociologue, titulaire de la chaire Sociologie du travail créateur au Collège de France
L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......