LE DIRECT
Des familles grecques quittant Smyrne pour rejoindre la Grèce, en 1923, à l'issue de la guerre gréco-turque.

1919-1939 : réfugiés et apatrides

59 min
À retrouver dans l'émission

Le désarroi menace les esprits les plus sagaces, les tempéraments les plus ouverts, les caractères les plus généreux devant le formidable défi que pose aujourd’hui la vague de réfugiés qu’il nous revient d’affronter. Défi économique, défi politique, défi moral...

Des familles grecques quittant Smyrne pour rejoindre la Grèce, en 1923, à l'issue de la guerre gréco-turque.
Des familles grecques quittant Smyrne pour rejoindre la Grèce, en 1923, à l'issue de la guerre gréco-turque.

Le désarroi menace les esprits les plus sagaces, les tempéraments les plus ouverts, les caractères les plus généreux devant le formidable défi que pose aujourd’hui la vague de réfugiés qu’il nous revient d’affronter. Défi économique, défi politique, défi moral. Donc il est urgent d’aller quérir dans le passé les précédents qui peuvent être de semblable nature, dans l’espoir qu’ils nous informent sur les émotions provoquées et les solutions élaborées, cahin caha, chez les générations qui nous ont précédés.

J’ai choisi de braquer l’attention, ce matin, sur le moment de l’entre-deux-guerres. Non pas que les déplacements les plus violents de population n’aient surgi qu’en ce temps-là, mais parce que ceux qu’on a connus alors, sous l’effet du premier conflit mondial et des bouleversements qu’il a provoqués en chaîne, ont été d’une grande dimension et parce que les démocraties ont été alors déjà placées devant le devoir d’inventer, collectivement dans le meilleur des cas, des solutions inédites. Celles-ci ont été efficaces parfois, mais trop souvent impuissantes à alléger les souffrances des populations transplantées.

Dzovinar Kévonian, maître de conférences à l’université de Paris-Ouest-Nanterre-la-Défense, s’affirme depuis quelques temps comme une spécialiste avisée de la diplomatie humanitaire dans les années vingt et trente, sur laquelle ses travaux jettent une lumière neuve. J’ai donc souhaité vous en faire profiter. Jean-Noël Jeanneney

Programmation sonore :

- Chanson « Le voyageur sans bagage » de Francis Carco (paroles) et Philippe-Gérard (musique), interprétée ici par Renée Lebas en 1953.

- Interview de Joseph Kessel par Paul Guimard, le 6 avril 1956.

- Lettre de Siméon Flaissières, maire de Marseille, adressée au préfet des Bouches du Rhône le 21 octobre 1923, lue par Daniel Kenigsberg dans « La Fabrique de l’Histoire » d’Emmanuel Laurentin, le 25 septembre 2015.

- Extrait de Dialogue d’exilés de Bertolt Brecht (commencé en 1940, publié en 1961), mis en scène par Guy Lauzin en 1968, avec Paul Chevalier et Gabriel Monnet.

- Extrait de l’appel en faveur des réfugiés d’Europe centrale de Léon Blum, le 26 avril 1939.

Bibliographie :

- Dzovinar Kévonian, Réfugiés et diplomatie humanitaire. Les acteurs européens et la scène proche-orientale pendant l’entre-deux-guerres, Publications de la Sorbonne, 2004.

- Catherine Goussef, L’exil russe. La fabrication du réfugié apatride, CNRS éditions, 2008.

- Aline Angoustures, Dzovinar Kévonian, Claire Mouradian (dir), Administrer l’asile en France. Les origines de la protection des réfugiés et apatrides 1920-1960, Comité d’histoire de l’Ofpra, à paraître aux PUR.

- « L’Odyssée des réfugiés. De l’explosion des Séfarades à la jungle de Calais », L’Histoire (Les collections), n°73, octobre-novembre 2016.

- Dzovinar Kévonian, « Deux siècles de réfugiés : circulations, qualifications, internationalisation », in : Pouvoirs, n°144, janvier 2013.

- Alya Aglan, Olivier Feiertag, Dzovinar Kévonian (dir.), Humaniser le travail. Régimes économiques, régimes politiques et Organisation internationale du travail (1929-1969), Bruxelles, Peter Lang, 2011.

- B. Traven, Le vaisseau des morts, La Découverte Poche, 2010 (1e éd. en Allemagne, 1926).

- Gérard Noiriel, La Tyrannie du national, le droit d'asile en Europe, 1793-1993, Calman Levy, 1991.

- Gérard Noiriel, Réfugiés et sans-papiers, Fayard, 2012.

Intervenants
  • enseignante-chercheuse à l'Institut des Sciences sociales du politique à l'Université Paris Nanterre
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......