LE DIRECT

Actualité de François Rabelais

58 min
À retrouver dans l'émission

Ecole française, XVIe siècle, François Rabelais (détail).
Ecole française, XVIe siècle, François Rabelais (détail).

À propos de François Rabelais, Victor Hugo écrivit un jour ces quatre vers : « Rabelais que nul ne comprit / Il berce Adam pour qu’il s’endorme / Et son éclat de rire énorme / Est un des gouffres de l’esprit. »

« Rabelais que nul ne comprit », j’imagine que Hugo doit vouloir dire que ce fut vrai au moins jusqu’à lui-même et ce qu’il nous signifie au fond, c’est plutôt que chacun l’a compris à sa manière, ce qui est le fait assez général, après tout, des plus grandes figures du passé. Ce que notre temps peut souhaiter savoir et comprendre de ce génie multiforme et déroutant, ce qu’il peut lui conférer de puissante actualité, tel est notre thème de ce matin. Nous allons le traiter avec Mireille Huchon , professeur à la Sorbonne, membre de l’Institut universitaire de France, qui a consacré récemment à Rabelais une belle biographie et qui a édité ses Œuvres complètes dans la Pléiade. Pour se convaincre de cette modernité, il n’est que de surmonter une certaine désuétude de l’orthographe et du vocabulaire, chose assez aisée par patience ou transposition, et de laisser résonner tous les échos, notamment sur les jeux du langage et de l’éloquence, sur les périls d’une trop grande spécialisation, sur la circulation universelle des cultures, sur le corps et l’esprit devant la médecine, sur les trébuchements de la justice, sur la liberté des hommes au cœur même des religions. Et puis, beaucoup, comme Hugo nous y invite, sur le rire, le « rire énorme », le rire qui est, comme on sait qu’il l’a affirmé après Aristote, « le propre de l’homme ». En songeant à ce qu’a dit de lui son contemporain et son complice en humanisme, Théodore de Bèze, « combien profond Rabelais doit-il être lorsqu’il est sérieux, s’il est si profond quand il plaisante ». Jean-Noël Jeanneney

Programmation sonore :

- Chanson « Écoute couillon mignon » par Jean GIRAUDEAU , sur un texte du Tiers-Livre de RABELAIS, extrait d’une émission de Jean TRUTAT et de Georges CHARBONNIER, le 22 novembre 1952.

- Extrait du film « Le Nom de la Rose » de Jean-Jacques ANNEAU (1986) , d’après le roman de Umberto Eco, avec notamment Sean CONNERY dans le rôle de Guillaume de BASKERVILLE.

- Interview de Milan KUNDERA , extrait de l’émission Les Chemins de la connaissance sur France Culture, le 21 septembre 1994.

- Interview de Valère NOVARINA , par François BON, extrait de l'émission Nuits magnétiques sur France culture, le 6 décembre 1988.

- Lecture par André BRUNOT de l’inscription de la grande porte de Thélème , chapitre 54 du Gargantua de RABELAIS, le 24 septembre 1957.

- Interview de Jean-Louis BARRAULT , extrait de l’émission Le masque et la plume sur France Inter, le 4 janvier 1969.

Bibliographie :

- Mireille HUCHON, Rabelais , Gallimard, 2011 (Prix de la Biographie de l'Académie française en 2012).

- François RABELAIS, Œuvres complètes , éditées et annotées par Mireille HUCHON , Bibliothèque de la Pléiade, Gallimard, 1992.

- Michael SCREECH, Rabelais , Gallimard, 1992.

- Mikhaïl BAKHTINE, L’œuvre de François Rabelais et la culture populaire au Moyen-âge et sous la Renaissance , Gallimard, 1982.

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......