LE DIRECT
Portrait de Louis Sébastien Mercier

Actualité de Louis Sébastien Mercier

59 min
À retrouver dans l'émission

Vous me direz peut-être que cet homme fait tache dans notre émission. Un homme qui a dit prévoir, en s’en félicitant hélas de surcroit, qu’au vingt-cinquième siècle on n’enseignerait plus guère l’Histoire, parce que chacune de ses pages serait rejetée comme un tissu de crimes...

Portrait de Louis Sébastien Mercier
Portrait de Louis Sébastien Mercier

Vous me direz peut-être que cet homme fait tache dans notre émission. Un homme qui a dit prévoir, en s’en félicitant hélas de surcroit, qu’au vingt-cinquième siècle on n’enseignerait plus guère l’Histoire, parce que chacune de ses pages serait rejetée comme un tissu de crimes. Un homme qui a annoncé qu’on mettrait le feu à la « masse épouvantable » des livres qui en traitent selon, je cite encore, « un sacrifice expiatoire offert à la vérité, au bon sens, ou au vrai goût ». Bon ! Mais je me hâte de vous rassurer. Louis Sébastien Mercier, puisque c’est de lui qu’il s’agit, n’appelle aucune rétorsion rétrospective car son œuvre nous offre, et offre à l’Histoire, sur son temps, entre le règne de Louis XVI et la fin du Premier Empire, un matériau en vérité admirable pour qui souhaite restituer les couleurs de cette période divisée par le coup de hache de la Révolution. Comme il s’est voulu toujours dans le fil de ses écrits à bonne distance tout à la fois de l’épopée et du sang, son héritage s’est longtemps trouvé en décalage par rapport à la mémoire heurtée de ses temps-là. Mais depuis quelques décennies, son sang-froid nourrit le nôtre. Nous allons nous attacher à éclairer l’actualité de son regard sur les gens et sur les choses au cœur de ce Paris qu’il a tellement aimé. Voilà un maître du journalisme autant qu’un authentique écrivain, attentif à révéler, avec un œil sans pareil, les profondeurs d’une société comme les ambiguïtés du langage en mouvement. Nul n’a plus contribué à démontrer cette modernité que Jean-Claude Bonnet, directeur de recherche émérite au CNRS, qui a réédité les œuvres de Mercier en leur restituant un éclat longtemps trop injustement pâli. Il est donc devant moi. Jean-Noël Jeanneney

Programmation sonore :

- Chanson « Tableau de Paris à cinq heures du matin » de Marc-Antoine Desaugiers (1802), interprétée ici par Francis Lemarque en 1993.

- Lecture d’un extrait du Tableau de Paris de Louis Sébastien Mercier (Portefaix), par Frédérique Cantrel, dans Une vie, une Œuvre de Renée Elkaïm Bollinger, sur France culture, le 20 juillet 2003.

- Lecture d’un extrait du Tableau de Paris de Louis Sébastien Mercier (Cris de paris), par Emmanuel Lemire, dans Une vie, une Œuvre de Renée Elkaïm Bollinger, sur France culture, le 20 juillet 2003.

- Lecture d’un extrait du Tableau de Paris de Louis Sébastien Mercier (Latrines), par Emmanuel Lemire, dans Une vie, une Œuvre de Renée Elkaïm Bollinger, sur France culture, le 20 juillet 2003.

- Lecture d’un extrait du Nouveau Paris de Louis Sébastien Mercier, par Paul-Emile Deiber dans Les Lundis de l’Histoire de Pierre Sipriot, sur France culture, le 6 février 1967.

- Lecture d’un extrait du Nouveau Paris de Louis Sébastien Mercier, par Eric Herson-Macarel, dans Tire ta langue d’Antoine Perraud, sur France culture, le 9 septembre 2003.

- Lecture d’un extrait du Nouveau Paris de Louis Sébastien Mercier, par Bernard Pierre Donnadieu, dans Les chemins de la connaissance, sur France culture le 18 novembre 1994.

Bibliographie :

- Louis Sébastien Mercier, Tableau de Paris, Paris, Mercure de France, 1994, édition et préface de Jean-Claude Bonnet.

- Louis Sébastien Mercier, Le Nouveau Paris, Paris, Mercure de France, 1994, édition et préface de Jean-Claude Bonnet.

- Louis Sébastien Mercier, L’an 2440. Rêve s’il en fut jamais, édition de Christophe Cave et Christine Marcandier-Colard, La Découverte, 1999.

- Louis Sébastien Mercier, Théâtre complet, 2775 pages en quatre tomes, Honoré Champion, Paris, 2014, édition et préface de Jean-Claude Bonnet.

- Louis Sébastien Mercier, Néologie, édition de Jean-Claude Bonnet, Belin, 2009.

- Jean-Claude Bonnet, La gourmandise et la faim. Histoire et symbolique de l’aliment (1730-1830), Le livre de Poche, 2015.

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......