LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Roger Martin du Gard

Actualité de Roger Martin du Gard

59 min
À retrouver dans l'émission

Cette émission a été diffusée une première fois le 13 décembre 2014. En raison de la grève du jeudi 31 mars, l'émission initialement prévue (avec Bernard Cerquiglini : "L'orthographe : modernisée ? violentée?") n'a pas pu être enregistrée et est déplacée au samedi 23 avril.

Roger Martin du Gard
Roger Martin du Gard

On ne peut guère nier que l’œuvre de Roger Martin du Gard, plus d’un demi siècle après sa mort, traverse une période de purgatoire et que l’auteur de Jean Barois et de la saga des Thibault , prix Nobel en 1937, n’est plus fréquenté par nos contemporains autant qu’il le fut par les siens. Et on est fondé à le regretter beaucoup, si l’on considère que ce magnifique romancier d’une époque révolue parle aussi pour la nôtre, en attendant les suivantes. C’est en tout cas la conviction qui va irriguer cette émission consacrée, d’un point de vue naturellement plus historique que littéraire puisque telle est notre vocation, à l’actualité de Roger Martin du Gard, et à ce que peut avoir encore à nous dire cet homme qu’Albert Camus définissait, en 1955, comme un perpétuel contemporain. J’ai fait appel, pour ce faire, à la compétence d’Hélène Baty-Delalande, maître de conférences à l’Université de Paris Diderot, Paris VII.

Martin du Gard avait songé à faire inscrire sur sa tombe une formule chère aux Romains : « Sum qui eris », autrement dit, s’adressant au passant, « Je suis ce que tu seras ». Ce qu’on peut ne pas lire seulement comme une évocation de la mort inéluctable, mais comme l’espoir que ses livres portent dans l’avenir des valeurs et des questions qui dépassent largement les spécificités de son temps. Il s’agit de rien moins que de la paix et de la guerre, de l’éclat et des limites du pacifisme, des relations de la science et de la religion, du rôle de l’écrivain dans la cité, entre l’individuel et le collectif, des limites de l’action et de la force du témoignage. Si nous attirons ce matin quelques lecteurs nouveaux vers Roger Martin du Gard et ses interrogations universelles qu’il formule, nous n’aurons pas perdu notre peine. Jean-Noël Jeanneney

Programmation sonore :

- Interview d’Albert CAMUS, le 2 avril 1956.

- Entretien d’André GIDE avec Jean AMROUCHE, le 1er décembre 1949.

- Extrait d’une conférence de Roger MARTIN DU GARD sur son roman Jean Barois, donnée à Stockholm en 1937.

- Extrait du feuilleton « Les Thibault », d’après l’œuvre de Roger MARTIN DU GARD, production du Club d’Essai en vingt épisodes diffusés en 1947, adaptation de Jacques LECOURT, réalisation de Maurice CAZENEUVE, avec ici Michel BOUQUET dans le rôle de Jacques THIBAULT.

- Extrait de la conférence sur Jean Barois de Roger MARTIN DU GARD, à Stockholm en 1937.

- Lecture par Jean-Louis BARRAULT d’un extrait des Thibault de Roger MARTIN DU GARD.

Bibliographie :

- Hélène BATY-DELALANDE, Une politique intérieure. La question de l’engagement chez Roger Martin du Gard , Honoré Champion, 2010.

- Jean-François MASSOL, Roger Martin du Gard. Ecritures de la guerre , 8ème cahier de la « Série Roger Martin du Gard », Les cahiers de la NRF, Gallimard, 2014.

- « Roger Martin du Gard », revue europe, N°762, octobre 1992.

- Jacques BRENNER, Martin du Gard, Gallimard, 1961.

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......