LE DIRECT
Monument à la Paix, réalisé par Paul Landowski en 1937, dédié à Aristide Briand, quai d'Orsay, devant le ministère des Affaires étrangères, Paris.

Aristide Briand, prophète ou bateleur ?

59 min
À retrouver dans l'émission

Les passants qui longent le Quai d’Orsay, à Paris, s’arrêtent rarement devant le monument en bronze noirci qui est accroché à la grille du ministère des Affaires étrangères...

Monument à la Paix, réalisé par Paul Landowski en 1937, dédié à Aristide Briand, quai d'Orsay, devant le ministère des Affaires étrangères, Paris.
Monument à la Paix, réalisé par Paul Landowski en 1937, dédié à Aristide Briand, quai d'Orsay, devant le ministère des Affaires étrangères, Paris. Crédits : Ibex73/Wikipedia

Cette sculpture représente une mère et ses enfants placés sous l’égide de la Paix protectrice, avec, en arrière-plan, un bas-relief qui montre la procession de nations, la France en tête, attentives à un message irénique que leur dispense Aristide Briand. L’ensemble fut érigé en 1937, non sans qu’aient surgi, à l’époque, de vives controverses quant à l’opportunité d’un pareil hommage rendu à cet homme d’État, cinq ans après sa mort. 

Car le sentiment s’intensifiait alors, dans le pays, d’une montée vers une nouvelle guerre d’un côté à l’autre du Rhin, si bien que les critiques se multipliaient, rétrospectivement, envers la politique de rapprochement avec l’Allemagne que Briand avait conduite et incarnée au cours des années vingt. Dans le même temps, du côté de la droite catholique, les reproches n’avaient pas disparu, bien qu’ils fussent moins virulents, envers celui qui avait porté en 1905 la loi de Séparation des églises et de l’État. 

Je ne suis pas sûr que les piétons actuels du Quai d’Orsay aient tous cette mémoire en tête, et pourtant ils le devraient peut-être, puisque ces deux sujets de vives controverses retrouvent aujourd’hui une forte actualité : qu’il s’agisse de la laïcité ou de la construction d’une paix mondiale solide où l’Europe rassemblée et démocratique prendrait pleinement sa part. Je ne crois pas que mon invité soit porté à nier ces échos dans notre présent. 

Christophe Bellon, maître de conférences à l’Université catholique de Lille et chercheur associé au Centre d’histoire de Sciences Po, nous a donné une belle biographie d’Aristide Briand : nous allons évoquer avec lui cette personnalité considérable, ondoyante peut-être, mais plus déterminée dans ses habiletés mêmes que ses adversaires ne l’ont généralement dépeinte.

Archives

  1. Pastille : allocution de Joseph Paul-Boncour au pied du monument Aristide Briand à Paris, le 7 mars 1956 sur la RTF.

  2. Hommage ému de Léon Blum à Aristide Briand le 13 juin 1937 lors d'un discours public.

  3. Chanson L'expulsion des congrégations, écrite par Henri Fursy, de son vrai nom Dreyfuss, en 1905, et interprétée par Robert Rocca.

  4. Entretien de Pierre Lhoste avec Louise Weiss sur la conférence de Locarno et la rencontre Briand/Streseman sur France Culture le 13 mai 1970.

  5. Discours de Briand alors président du Conseil, le 5 septembre 1929 devant l'Assemblée de la Société des Nations, appelant les pays européens à condamner la guerre.

  6. Interview de Geneviève tabouis sur "Inter-Actualités" le 5 septembre 1969 sur Aristide Briand.

  7. Extrait du discours prononcé par Saint-John Perse en hommage à Briand en 1942, lu par Michel Bouquet dans "Les samedis de France Culture" le 1er novembre 1975.

Bibliographie

  • Christophe Bellon, Aristide Briand. Parler pour agir, CNRS Editions, 2016
  • Christophe Bellon, La République apaisée - Aristide Briand et les leçons politiques de la laïcité, Cerf, 2015
  • Jean Baubérot, La loi de 1905 n'aura pas lieu. Histoire politique des séparations des Eglises et de l'Etat (1902-1908), Tome 1 - L'impossible "loi de liberté", Editions de la Maison des sciences de l'homme, 2019
  • 1905, la séparation des Eglises et de l'Etat. Les textes fondateurs. Présentation de Dominique de Villepin, Perrin, 2004
  • Philippe Portier, Sociologie politique de la laïcité, PUR, 2015

Bibliographie

Intervenants
  • historien, enseignant-chercheur à Sciences Po Paris, spécialiste de la vie politique française
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......