LE DIRECT

Aristophane : le rire a-t-il changé ?

59 min
À retrouver dans l'émission

Aristophane
Aristophane

Clemenceau adorait la Grèce antique et ses écrivains. Sauf un seul, Aristophane, dont il disait un jour à un confident : « Celui là, non ! Il dépare la collection. Il n’a rien compris à rien, il a pris le grand pour le petit, le petit pour le grand, il a jeté son fiel et jeté sa bave au hasard. Tout cassé, tout sali. Ce sont ces gens-là qui pourrissent un pays. » Voilà une bien rude philippique, et qui donne le goût d’aller y regarder de plus près. Quitte à démentir la sévérité du Tigre. Et en s’interrogeant sur les formes du rire que pratique, que provoque le théâtre d’Aristophane et qu’il laisse courir derrière lui. Telle sera notre contribution au week-end que France Culture consacre au beau sujet du rire, du rire à travers les âges. Dans notre temps on constate aisément la grande variété des ressorts de l’humour et de l’ironie d’un pays à l’autre, d’une civilisation à l’autre. Alors que doit-ce être dans la longue durée de l’Histoire ? Le rire d’Aristophane a paru si efficace à ses contemporains qu’on a conservé un bon nombre de ses pièces, alors que celles de ses rivaux ont disparu. Voilà qui donne le goût d’aller y regarder de plus près. Et pour tâcher de déceler par rapport à aujourd’hui ruptures et continuités.

C’est Silvia Milanezi , professeur d’histoire grecque à l’Université de Paris Est, qui connaît son Aristophane sur le bout du doigt, que j’ai priée de nous le faire mieux connaître et comprendre. Jean-Noël Jeanneney.

Programmation sonore :

- Extrait d’une conférence de Marcel ARLAND , dans Heure de culture française , le 17 février 1949.

- « Chanson du général » , interprétée en 1962 par Marc et André, musique de Georges AURIC, chanson composée pour la mise en scène des Oiseaux d’ARISTOPHANE par Charles DULLIN en 1928 au Théâtre de l’Atelier.

- Extrait de La Paix d’ARISTOPHANE , avec Jean VILAR et Michel BOUQUET au TNP, diffusée dans les Actualités françaises le19 décembre 1961.

- Extrait de Lysistrata d’ARISTOPHANE , avec Lise DELAMARE (de la Comédie française), diffusé sur la RTF, le 22 avril 1954.

- Extrait de L’Assemblée des femmes , réalisé par Bronislaw HOROWICZ et diffusé sur la RTF le 20 octobre 1954.

Bibliographie :

- Aristophane, Nuées , texte établi par Victor COULON et traduit par Hilaire VAN DAELE, introduction et notes de Silvia MILANEZI , Les Belles Lettres, coll. Classiques en Poche, 2009.

- Aristophane, Ploutos , texte établi par Victor COULON et traduit par Hilaire VAN DAELE, introduction et notes de Silvia MILANEZI , Les Belles Lettres, coll. Classiques en Poche, 2008.

- Aristophane, Lysistrata , texte établi par Victor COULON et traduit par Hilaire VAN DAELE, introduction et notes de Silvia MILANEZI , Les Belles Lettres, coll. Classiques en Poche, 1996.

- Christophe HUGONIOT, Frédéric HURLET et Silvia MILANEZI (éd.), Le Statut de l’acteur dans l’Antiquité grecque et romaine , Presses Universitaires François Rabelais, 2004.

- Silvia MILANEZI et Brigitte LEGUEN, L'appareil scénique dans les spectacles de l'Antiquité , Presses universitaires de Vincennes, 2013.

- Marie-Laurence DESCLOS, Le rire des Grecs. Anthropologie du rire en Grèce ancienne , éditions Jérôme Million, 2000.

- Dominique ARNOULD, Le rire et les larmes dans la littérature grecque d’Homère à Platon , Les Belles Lettres, 2009.

- Pascal THIERCY, Aristophane et l’ancienne comédie , PUF QSJ, 1999.

Intervenants
  • Professeur d’histoire grecque à l’Université de Paris Est
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......