LE DIRECT
Le Déluge, mosaïque vénitienne, XIIIe siècle, basilique Saint-Marc, Venise

Au Moyen Age: la nature déchaînée

58 min
À retrouver dans l'émission

La coulée de boue qui a dévasté, au début de ce mois, la ville de Mocoa, en Colombie, en causant plusieurs centaines de morts, a donné l’occasion aux journaux de rappeler, qu’après trois années relativement calmes sur notre planète, l’année 2016 avait vu une remontée du nombre des catastrophes...

Le Déluge, mosaïque vénitienne, XIIIe siècle, basilique Saint-Marc, Venise
Le Déluge, mosaïque vénitienne, XIIIe siècle, basilique Saint-Marc, Venise

La coulée de boue qui a dévasté, au début de ce mois, la ville de Mocoa, en Colombie, en causant plusieurs centaines de morts, a donné l’occasion aux journaux de rappeler, qu’après trois années relativement calmes sur notre planète, l’année 2016 avait vu une remontée du nombre des catastrophes naturelles. Un réassureur allemand, concerné au premier chef, comme bien l’on pense, a relevé pour ces douze mois 750 événements dramatiques entraînant la mort d’au moins 10 000 personnes et 175 milliards de dollars de dégâts. Fukushima, après six ans, n’est pas loin de nos mémoires, pas plus que le tsunami de 2004 dans l’Océan indien. Thomas Labbé, chercheur à l’université de Bourgogne, vient de consacrer un livre aux catastrophes naturelles du Moyen Age et cette contribution, dense et éclairante, à une très longue histoire, m’a donné le goût de l’inviter ce matin. D'autant plus qu’il y joue spontanément le jeu de la comparaison avec les temps modernes, ceux d’avant la Révolution, et avec les nôtres. Épidémies, séismes, éruptions volcaniques, inondations, tornades, avalanches, glissements de terrain, raz de marée, incendies et même nuées d’insectes, cette litanie nous est tragiquement familière. Mais d’une époque à l’autre, les comportements des hommes ont beaucoup changé. Mesure et perception de ces drames, effort d’explication, religieuse ou naturelle, réactions affectives, entre l’individuel et le collectif, attitude des élites et attitude du peuple après le choc, rythme des mémoires entretenues ou chassées : tel est le faisceau des données qui méritent qu’on s’y attarde car elles peuvent dire beaucoup, par-delà les puissants traumatismes ressentis, sur l’évolution des sociétés et des sensibilités partagées.

PROGRAMMATION SONORE

- Lecture par Emmanuel LEMIRE du poème « Le désastre de Lisbonne » de VOLTAIRE, dans l’émission « Continent sciences », sur France Culture, le 07 mars 2006.

- Le poète Piero BIGONGIARI sur l’inondation de l’Arno en 1966, dans l’émission « Nuits magnétiques » sur France Culture, le 22 juillet 1992.

- Chanson « C’est la faute à personne », interprétée par Monique FROIDEVAUX (groupe suisse, "Le soldat inconnu"), en 2002.

- Entretien avec Erri DE LUCA mené par Sylvain BOURMEAU, dans l’émission « Lettres étrangères » sur France Culture, le 23 juillet 2016.

- Correspondance d’une journaliste de Radio-Belgrade sur la catastrophe de Skopje en Macédoine, dans un reportage de Pascal ROSSINI, Interactualités du 27 juillet 1963.

BIBLIOGRAPHIE

- Thomas LABBÉ, Les catastrophes naturelles au Moyen Age, CNRS éditions, 2017.

- Grégory QUENET, Les Tremblements de terre en France aux XVIIe et XVIIIe siècles. La naissance d’un risque, Champ Vallon, 2005.

- Jacques BERLIOZ, Catastrophes naturelles et calamités au Moyen Age, Sismel, Edizioni el Galluzo, Microlugus’ Library, 1998.

- Jean DELUMEAU et Yves LEQUIN (dir.), Les Malheurs des temps. Histoire des fléaux et des calamités en France, Larousse, 1987.

Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......