LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Jean Vilar devant le Palais des papes d'Avignon, en 1963.

Avignon : le festival de Vilar

58 min
À retrouver dans l'émission

Retour, en compagnie de Robert Abirached, sur les débuts du Festival d'Avignon et sur son créateur, Jean Vilar.

Jean Vilar devant le Palais des papes d'Avignon, en 1963.
Jean Vilar devant le Palais des papes d'Avignon, en 1963. Crédits : Getty

Au moment où le festival d’Avignon bat son plein, dans sa cinquante-troisième édition, j’ai souhaité revenir sur ses vingt premières années, celles de son créateur, Jean Vilar. 

Et j’ai souhaité le faire avec l’aide de Robert Abirached, spécialiste de cette histoire, à la fois universitaire, critique théâtral et directeur de théâtre entre 1981 et 1988. Avec lui je voudrais m’interroger sur la permanence de divers défis, de diverses contraintes, de divers foisonnements, depuis les origines jusqu’à nos jours. Ce qui veut dire, comme nous en avons l’habitude ici, mieux éclairer en même temps ce qui a changé. 

Au cœur de la réflexion, nous allons bien sûr trouver la question de la fidélité à ce qu’était l’ambition centrale de Vilar : « Provoquer, surprendre, réveiller, irriter, même dans les classes populaires, le goût assoupi du savoir et de la connaissance par le théâtre ». 

En d’autres termes, le spectacle vivant a-t-il eu à Avignon un rôle de service public et l’a-t-il toujours ? D’autres interrogations importantes en découlent, elles concernent notamment la décentralisation, autrement dit la relation compliquée entre Paris et la « province », ce mot hideux comme disait Malraux au moment où il créait les maisons de la culture pour proclamer sa disparition. Les rapports conflictuels aussi avec la municipalité d’Avignon se rattachent aussi directement à cela. Et puis il y a l’équilibre entre le IN et le OFF – le OFF qui est apparu en 1968 –, entre le théâtre et la danse, entre la France et l’étranger, entre la scène et la politique, bref un riche menu. 

- rediffusion de l'émission du 22 juillet 2000 -

ARCHIVES DIFFUSÉES

  • Hommage de René Char à Jean Vilar.
  • Témoignage de Maurice Clavel sur les débuts de l'aventure d'Avignon
  • Témoignage de Jean Vilar sur le festival d'Avignon
  • Extrait de « La tragédie du roi Richard II » de Shakespeare, créé par Jean Vilar en 1947 (ici Jean Vilar dans le rôle de Richard II).
  • Témoignage du docteur Pons (Georges Pons, maire communiste d’Avignon en 1947)
  • Extrait de « Lorenzaccio » d’Alfred de Musset (1833), créé au festival d’Avignon en 1952, mis en scène par Gérard Philipe (dans le rôle de Lorenzaccio).
  • Julian Beck en 1968 à Avignon.
  • Chanson « Le Petit Théâtre », Pills et Tabet.

BIBLIOGRAPHIE

  • Emmanuelle Loyer et Antoine de Baecque, Histoire du Festival d'Avignon, Gallimard, 2007.
  • Emmanuelle Loyer, Le théâtre citoyen de Jean Vilar, PUF, 1998.
  • Robert Abirached (dir.), Le Théâtre en France au XXe siècle, L’Avant-scène éditeur, octobre 2011.
  • Robert Abirached (dir.), La Décentralisation théâtrale (4 volumes) : 1. Le Premier Âge, 1945-1958, Actes Sud Papiers, 1992 et 2005 / 2. Les Années Malraux, 1959-1968, Actes Sud Papiers, 1993 et 2005 / 3. 1968, le tournant, Actes Sud Papiers, 1994 et 2005 / 4. Le Temps des incertitudes, 1969-1981, Actes Sud Papiers, 1995 et 2006.
Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......