LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Chansons: le temps des censures

1h
À retrouver dans l'émission

A l'initiative du député UMP, François Grosdidier, une coalition de parlementaires, majoritairement de droite, a réclamé des poursuites contre les rappeurs accusés de faire "le commerce du racisme". Le député de Moselle s'est ainsi justifié : "Le message de violence de ces rappeurs reçu par des jeunes déracinés, déculturés, peut légitimer chez eux l'incivilité, au pire le terrorisme". Pourtant, comme le rappelle Marcela Iacub (Libération du 13/12/2005) "les accusations dont les rappeurs sont l'objet de nos jours sont les mêmes que subit jadis Béranger." Certes, "on ne parle plus d'outrage aux bonnes moeurs, mais de messages pornographiques, ni d'offense à la personne du roi, mais d'incitation à la haine de la France, etc". En compagnie de Martin Pénet, Jean-Noël Jeanneney revient entre concordance et discordance sur les différentes censures qui ont pu s'exercer sur la chanson de Pierre-Jean de Béranger à Monsieur R.

Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......