LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
 Baptême de Clovis, le 25 Décembre 496, par François-Louis Dejuinne (1786-1844) - Collection du Musée de l'Histoire de France, Château de Versailles

Clovis, un baptême erratique

59 min
À retrouver dans l'émission

Le baptême de Clovis, considéré en tant qu’événement, est tout à fait décevant. Il défie l’érudition, tellement il est entouré d’incertitude, faute de sources sûres qui permettraient de l’éclairer. Mais faut-il vraiment s’en chagriner ?

 Baptême de Clovis, le 25 Décembre 496, par François-Louis Dejuinne (1786-1844) - Collection du Musée de l'Histoire de France, Château de Versailles
Baptême de Clovis, le 25 Décembre 496, par François-Louis Dejuinne (1786-1844) - Collection du Musée de l'Histoire de France, Château de Versailles Crédits : Fine Art Images/Heritage Images/Getty Images - Getty

Les récits qui en ont été faits au Moyen-Âge, bien plus tard pour la plupart, sont déformés par le souci d’asservir l’épisode à des préoccupations tout autres que l’établissement d’une vérité. Et dans la suite des temps, cette vérité n’a que très imparfaitement progressé. Cela est indubitable, mais on a le droit de s’en consoler en observant que l’Histoire n’en est pas moins destinée à faire son miel de cet épisode fameux, non sans quelque jubilation. 

Car c’est au second degré surtout qu’il est passionnant. Comme il advient souvent, plus un personnage des temps anciens est difficile à appréhender, plus sa forme incertaine peut loger, de période en période, des interprétations différentes qui viennent à leur tour nous renseigner sur les conjonctures politiques, religieuses et culturelles qui les ont enfantées. Laurent Theis s’était employé jadis, brillamment, à les répertorier. Bruno Dumézil, professeur à Sorbonne université, mon invité, vient de reprendre l’exercice à nouveaux frais et son enquête donne le goût d’aller y voir de plus près. 

Il va s’agir de comprendre les heurs et les malheurs d’une postérité, aux différents niveaux de la diffusion d’un savoir – ou d’une légende. Un exercice qui va nous conduire depuis les monastères médiévaux jusqu’aux controverses provoquées par les commémorations de 1896 et 1996, en passant par le temps des Lumières, de la Révolution, de la Restauration, du Second Empire. Sans compter, bien sûr, l’enseignement des manuels de la IIIe République et les vignettes du « Petit Lavisse » rappelant, à proximité du baptême, l’épisode du vase de Soissons. Vous vous en souvenez peut-être : « Courbe-toi, fier Sicambre ! » 

Archives

  1. Chanson Ce n'est pas ce qu'on fait qui compte, interprétée par Yves Duteil (1989).

  2. Lecture de l'épisode du Vase de Soissons  extrait de l'Histoire des Francs de Grégoire de Tours, par Jean-Pierre Leroux ("Les lundis de l'Histoire" de Jacques Le Goff - France Culture, 16 septembre 1996).

  3. Extrait de l'Histoire des Francs de Grégoire de Tours à propos du baptême de Clovis, lu par Stéphanie Duncan ("2000 ans d'Histoire" de Patrice Gélinet - France Inter, 13 septembre 1999).

  4. Lecture évoquant Philippe Rühl, briseur de la Sainte Ampoule en 1793 ("La Tribune de l'Histoire" - France Inter, 26 avril 1964).

  5. Extrait de l'homélie du Bourget, prononcée par le pape Jean-Paul II en 1980 lors de sa première visite en France.

  6. Reportage sur la commémoration du baptême de Clovis en 1996 (Journal de 20h sur France 2, le 22 septembre 1996).

Bibliographie

  • Bruno Dumézil, Le Baptême de Clovis, collection "Les journées qui ont fait la France", Gallimard, 2019.
  • Bruno Dumézil (dir.), Les Barbares, Presses Universitaires de France, 2016.
  • Laurent Theis, Clovis, de l'histoire au mythe, Editions Complexe, 1996.
  • Michel Rouche, Clovis, Fayard, 1996. 
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......