LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Colbert et le patriotisme économique (émission en public à l'occasion de la 9è édition des Rendez-vous de l'histoire de Blois)

1h
À retrouver dans l'émission

Alors que les émotions suscitées par les OPA (rappelons celles qui ont accompagné "les péripéties Mittal-Arcelor") et que les critiques contre les délocalisation favorisent la montée des patriotismes économiques, Frédéric Lemaître (Le Monde, 06/10/2006) rappelle comment "depuis l'ascendant pris, voilà vingt ans, par les thèses libérales de Ronald Reagan et de Margaret Thatcher sur l'économie, les interventions de l'Etat français dans le domaine industriel sont souvent qualifiées de "colbertistes". Edouard Balladur accompagne-t-il les privatisations de la mise en place de noyaux durs d'actionnaires ? Edith Cresson s'ingénie-t-elle à restructurer la filière électronique ? Dominique de Villepin défend-il Danone au nom du patriotisme économique ? A chaque fois, la critique est la même : ils mènent une politique colbertiste." Or, "si Colbert aimait agir et ne se désintéressait jamais des détails, son oeuvre ne peut en aucun cas se résumer à cela", rappelle Olivier Plastré. "Colbert n'a fait qu'une chose, et une seule : donner à l'Etat français la substance qui lui manquait". A l'occasion des Rendez-vous de l'histoire de Blois, consacrés au thème, "L'argent, en avoir ou pas", et en compagnie d'Olivier Pastré, Jean-Noël Jeanneney revient entre concordance et discordance sur l'oeuvre et la politique de Colbert.

Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......