LE DIRECT

Contre le tsarisme : l'opposition en Russie au XIXe siècle

58 min
À retrouver dans l'émission

"Révolte des décembristes", par le peintre russe Vasili Timm (1820-1895)
"Révolte des décembristes", par le peintre russe Vasili Timm (1820-1895)

La réélection de Vladimir Poutine à la tête de la Russie, aussi nette qu’elle ait été dans les urnes, n’en a pas moins marqué la résurgence d’une opposition plus visible et plus rigoureuse. Et puisqu’en considérant la perpétuation du même homme aux affaires, on évoque souvent, à tord ou à raison, une sorte de néotsarisme, et la pérennité d’un pouvoir fort enraciné dans une tradition pluriséculaire, remontant loin avant la période communiste, le goût vient de s’interroger, dans la même longue durée, sur les forces qui ont contesté le pouvoir impérial, l’ont brocardé, assailli et finalement culbuté. De s’interroger sur leurs composantes sociales, leur géographie, leurs aspirations, leurs stratégies, le flux et le reflux de leur efficacité. Une manière spécifique d’éclairer d’éventuelles continuités sous l’apparence des ruptures, et peut-être de mieux comprendre les réussites et les échecs, provisoires ou durables, de ceux qui rejettent le « système Poutine », comme il est convenu de dire désormais.

La science et la sagacité de Marie-Pierre Rey, professeur d’histoire russe et soviétique à la Sorbonne, directrice du Centre de recherches en Histoire des Slaves , vont nous aider à mieux comprendre ce monde à propos duquel Custine, le plus célèbre des voyageurs du XIXe siècle, s’écriait en 1840, au retour de la Russie : « Il n’y manque rien que la liberté, c’est-à-dire la vie ». Regard douloureux, mais peut-être compensé chez lui par cet autre propos, qui était d’espérance : « Il y a autant d’avenir dans ce pays longtemps compté pour rien, disait Custine, qu’il y en a dans les sociétés anglaises implantées sur le sol d’Amérique ». Cet avenir de liberté est-il donc d’aujourd’hui ? Vaste Question ! Jean-Noël Jeanneney

Programmation sonore :

- Lecture en russe d’un extrait de l’Ode à la liberté de POUCHKINE (1817) , par Edouard MARTSEVITCH.

- Chanson « La Varsovienne de 1831 » , extraite du film Nuit et jour de Jerzy ANTCZAK (1975), le texte polonais est la traduction du poème français La Varsovienne écrit en février 1830 par Casimir DELAVIGNE.

- Extrait d’une conférence de Michel LARAN, le 17 décembre 1962.

- Extrait du film Les possédés d’Andrzej WAJDA (1988) , d’après le roman Les démons ou Les possédés de DOSTOÏEVSKI (1871-1872), avec, dans l’extrait, Jean-Philippe ECOFFEY et Omar SHARIF.

- Extrait du film Katia de Robert SIODMAK (1959) , avec, dans l’extrait, Alain SAURY et Curd JÜRGENS.

Bibliographie :

- Marie-Pierre REY, Le dilemme russe. La Russie et l’Europe occidentale d’Ivan le Terrible à Boris Eltsine , Flammarion, 2002.

- Marie-Pierre REY, Alexandre Ier ,Flammarion, 2009.

- Marie-Pierre REY, L’effroyable tragédie. Une nouvelle histoire de la campagne de Russie , Flammarion, 2012.

- Julie GRANDHAYE, Russie : la République interdite. Le moment décembriste et ses enjeux (XVIIIe-XXIe siècles) , Champ Vallon, 2012.

- Hélène CARRÈRE D’ENCAUSSE, Alexandre II : le printemps de la Russie , LGF, 2010.

- Nicolas WERTH, 1917. La Russie en révolution , Découvertes Gallimard, 1997.

Intervenants
  • Professeure d'histoire de la Russie et de l'Union soviétique à l'université Paris 1 - Panthéon Sorbonne, et directrice du Centre de recherches en histoire des Slaves
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......