LE DIRECT
Portait de Gabriele D'Annunzio

D'Annunzio, un nationalisme italien

59 min
À retrouver dans l'émission

Il fut l'écrivain le plus entouré, le plus imité, le plus jalousé de son temps. En compagnie de son biographe, Maurizio Serra, nous allons ce matin à la rencontre de ce poète de l'action, honni depuis sa disparition en 1938.

Portait de Gabriele D'Annunzio
Portait de Gabriele D'Annunzio

On n'avait jamais vu, depuis que la construction de l'Union européenne est en mouvement, un affrontement verbal aussi violent entre l'Italie et la France. Les deux leaders coalisés du gouvernement italien, Matteo Salvini, de la Ligue, et Luigi di Maio, du Mouvement Cinq étoiles, rivalisent d'hostilité envers notre président de la République, et le premier d'entre eux est allé, ces derniers jours jusqu'à encourager nos "gilets jaunes" à culbuter Emmanuel Macron.  

Cette attitude sans précédent est généralement interprétée comme l'effet d'une surenchère nationaliste portée par des préoccupations de politique intérieure, par le souci de capitaliser sur une pulsion nationaliste qui, comme il advient toujours, s'enracine dans des sentiments anciens auxquels il conviendrait de redonner vie. 

Dans ce climat, j'ai souhaité éclairer ce matin la figure d'un personnage majeur qui, autour de la Grande Guerre, a incarné avec un éclat sans pareil ce patriotisme porté jusqu'à la caricature, jusqu'à l'exaspération. 

Cet écrivain, par son œuvre littéraire, qui a connu en son temps un rayonnement universel, mais tout autant par son action politique, à la fois concrète et symbolique, cet écrivain a marqué en profondeur les sensibilités de l'autre côté des Alpes, tout en frappant d'étonnement l'Europe toute entière. Cet écrivain, c'est Gabriele D'Annunzio. 

Mon invité, Maurizio Serra, qui est diplomate, qui fut encore récemment à Paris ambassadeur d'Italie auprès de l'UNESCO, a acquis d'autre part les lettres de noblesse d'un historien et biographe reconnu. Son livre récent, intitulé D'Annunzio le magnifique, restitue à merveille un itinéraire hors de pair. 

Certes, on lit moins D'Annunzio que naguère, mais nous allons démontrer, je pense, que son histoire flamboyante peut résonner jusqu'aujourd'hui. Car elle charrie des aspirations, des passions que le temps écoulé depuis sa mort, survenue en 1938 au cœur du fascisme mussolinien, n'a pas éteintes. 

Archives diffusées

- Interview de Madame Simone à propos de Gabriele D’Annunzio, dans l’émission « Théâtre populaire Juin 1944 » de Maurice Bertrand, diffusées le 18 mars 1963.

- Lecture d’un extrait de L’Enfant de volupté (publié en 1889), diffusé dans l’émission « Un livre, des voix » de Pierre Sipriot, sur France culture le 16 décembre 1980.

- Évocation radiophonique de Guy Tosi, intitulée « Comment est né Le Martyre de Saint Sébastien », diffusée le 11 avril 1948.

- Lecture d’un extrait de « L’Ode à la résurrection latine » de Gabriele D’Annunzio, publiée dans Le Figaro le 13 août 1914, par Henri Falcon dans une émission consacrée à la guerre de 1914-1918 de Pierre Sipriot, le 26 juin 1965.

- Lecture d’un extrait des Carnets de Gabriele D’Annunzio, par Henri Falcon dans une émission consacrée à la guerre de 1914-1918 de Pierre Sipriot, le 26 juin 1965.

- Lecture d’un extrait du troisième Sonnet sur une image de la France croisée (1915) de Gabriele D’Annunzio, par Henri Falcon dans une émission consacrée à la guerre de 1914-1918 de Pierre Sipriot, le 26 juin 1965.

Bibliographie

- Maurizio Serra, D’Annunzio le Magnifique, Grasset, 2018 (Prix Chateaubriand 2019).

- Maurizio Serra, Malaparte. Vies et légendes, Grasset, 2011. 

- Maurizio Serra, Italo Svevo ou l’Antivie, Grasset, 2013.

- Dominique Lormier, Gabriele d'Annunzio ou le roman de la Belle Époque, Editions du Rocher, 2014.

- Paolo Alatri, Gabriele D’Annunzio, Fayard, 1992 (traduit par Alain Sarrabayrouse).

Bibliographie

Malaparte, vies et légendes

Malaparte, vies et légendesGrasset et Fasquelle, 2011

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......