LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Détail d'une amphore

Guerre et démocratie : le cas d’Athènes

58 min
À retrouver dans l'émission

En compagnie de Vincent Azoulay, Jean-Noël Jeanneney s'interroge ce matin sur les effets, en comparaison avec notre temps, de la guerre du Péloponnèse sur le prestigieux régime d'Athènes.

Détail d'une amphore
Détail d'une amphore

On s’était bien trompé ! On avait nourri bien des illusions, dans les années 1990, chez ceux qui avaient annoncé qu’après l’effondrement de l’URSS, couplé avec la fin des conflits coloniaux, la démocratie était vouée, grâce à la paix, à triompher bientôt sur toute la planète. On se souvient que le professeur américain Francis Fukuyama avait ainsi prédit la « fin de l’Histoire », autrement dit le triomphe du modèle politique des États-Unis tout autour de la Terre, selon une logique incoercible. Hélas ! le XXIe siècle s’est déjà chargé de faire voler en éclats cette belle illusion en nous rappelant que les relations entre la guerre, la paix et la démocratie, qui vont nous occuper ce matin, étaient bien plus compliquées que cela. 

Certes, une défaite existentielle a raison de presque tous les régimes. Les cas récents de la France comme de l’Allemagne nous l’ont assez appris - pour ne pas parler du Japon en 1945 ou, plus près de nous, de l’Argentine, dans l’affaire des Malouines. 

Mais on ne peut pas s’en tenir à cette simple observation. Et afin d’approfondir la réflexion dans ce domaine, nous allons braquer l’attention sur un cas particulier, celui de la guerre dite du Péloponnèse, qui opposa Athènes à Sparte, au cours des trois dernières décennies du IVe siècle avant notre ère. On a accoutumé de parler d’Athènes comme de la « mère des démocraties ». Il est donc pertinent de considérer, en comparaison avec notre temps, quels effets ces hostilités ont eus sur la marche d’un régime qui demeure si prestigieux mais aussi quelle influence la nature même de ce régime a pu avoir sur la conduite de la guerre. Mon invité, Vincent Azoulay, directeur d’études à l’EHESS, appartient à une nouvelle génération d’historiens de l’Antiquité qui bousculent beaucoup d’idées reçues. Il a le goût manifeste des rapprochements entre le passé et le présent. Je me devais par conséquent de le convier. C’est chose faite.

ARCHIVES SONORES

  • Lecture d'un extrait de La guerre du Péloponnèse de Thucydide, extrait de l’émission « Une vie, une œuvre » de Pascale Lismonde et Michel Cazenave, intitulée « Thucydide ou l'histoire la plus vraie », sur France Culture, le 27 novembre 1997.
  • Lecture d'un extrait de La guerre du Péloponnèse de Thucydide (oraison funèbre de Périclès), extrait de l’émission « Une vie, une œuvre » de Pascale Lismonde et Michel Cazenave, intitulée « Thucydide ou l'histoire la plus vraie », sur France Culture, le 27 novembre 1997.
  • Extrait d'une conférence de presse du président de la République Georges Pompidou sur le droit de grâce (qu'il vient d’accorder à l’ancien milicien Paul Touvier), le 21 septembre 1972. 
  • Extrait d'un discours de Pierre Mauroy à l’Assemblée nationale en 1982 (à l'occasion de la réintégration des généraux putschistes).

BIBLIOGRAPHIE

  • Vincent Azoulay et Paulin Ismard, Athènes 403. Une histoire chorale, Flammarion, 2020.
  • Vincent Azoulay, Périclès. La démocratie à l’épreuve du grand homme, Armand Colin, 2010.
  • Numéro spécial de L'Histoire, "La Guerre du Péloponnèse. La fin de la démocratie athénienne", N°497, janvier 2021.
Intervenants
  • Directeur d’études à l’EHESS, directeur de la rédaction de la Revue Les annales, historien et anthropologue de la Grèce ancienne.
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......