LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Construction du chemin de fer transsibérien

La Sibérie, démesurée

59 min
À retrouver dans l'émission

Qu’a pu laisser l’épopée sibérienne, au long des siècles, dans la sensibilité du peuple russe ? La conquête progressive de ces immenses territoires est une aventure aussi prodigieuse que la conquête de l’Ouest par les Américains, bien qu’elle soit bien moins connue.

Construction du chemin de fer transsibérien
Construction du chemin de fer transsibérien

Lorsque de Gaulle parlait, selon une formule fameuse, de l’Europe « de l’Atlantique à l’Oural », il posait la vocation de la Russie à s’affirmer d’abord comme européenne. Il s’agissait de l’URSS, à l’époque, mais nous avons que le Général pensait à la « Russie éternelle », -éternelle à ses yeux-, constamment soucieuse de chercher vers l’Ouest les garanties d’une sécurité et d’une prospérité. 

Cette quête fut pourtant toujours ardue, toujours heurtée, depuis Pierre le Grand jusqu’à Vladimir Poutine. Une quête vouée, par conséquent, à être balancée, en symétrie, par la tentation de l’Orient, jusqu’à la Chine. Dans le regard contrasté que jettent actuellement, en France, sur la politique étrangère de la Russie, les dirigeants, les diplomates, les journalistes et les citoyens, cette hésitation entre l’Ouest et l’Est tient forcément une place singulière, au fil des récentes péripéties. Quel est donc l’intérêt de l’Union européenne ? Une excessive rigueur envers une Russie dont les agissements témoignent qu’elle ne s’est pas remise du violent rétrécissement territorial de son Empire antérieur ne risque-t-elle pas de la rejeter par trop vers l’Orient - et cela selon une ligne incarnée, concrètement et métaphoriquement par le fameux transsibérien ? 

Pour peser cette éventualité, un des bons paramètres est celui de la mémoire qu’a pu laisser l’épopée sibérienne, au long des siècles, dans la sensibilité du peuple russe, avec, de surcroît, l’attrait passionné du Grand Nord. Je dis « épopée » à dessein, puisque la conquête progressive de ces immenses territoires est une aventure aussi prodigieuse que la conquête de l’Ouest par les Américains, bien qu’elle soit bien moins connue - en l’absence des westerns… « L’épopée sibérienne », c’est le titre de l’ouvrage éclatant que vient de publier mon invité de ce matin, Éric Hoesli, professeur à l’École polytechnique de Lausanne et à l’Université de Genève. Un beau livre, ample et neuf, dont nous allons tâcher d’extraire ensemble le suc.

Programmation sonore :

- Reportage sur la visite du Général de Gaulle à Novossibirsk en Sibérie, introduit par le journaliste Jacques Garat, France Inter, le 23 juin 1966.

- Lecture d’un extrait de Michel Strogoff de Jules Verne (1876), par Ghislaine Ferrer, diffusée dans l’émission « L’échappée belle » de Marie-Hélène Fraisse et Caroline Lachowsky, France culture, le 26 février 1993.

- Lecture de lettres d’Antoine Tchekhov adressées à sa famille et datées de 1890, par Alain Rimoux, diffusée dans « L’échappée belle » de Marie-Hélène Fraisse et Caroline Lachowsky, France culture, le 26 février 1993.

- Témoignage de Robert Guillain, dans l’émission « Mémoires du siècle » de Thierry Grillet, sur France culture, le 30 juillet 1987.

- Chanson « Bodaïbo » de Dina Vierny, 1975.

- Témoignage de Dimitri Seseman, « Mémoires du siècle » de Renée Elkaïm Bollinger, France culture, le 9 février 1992.

Bibliographie :

- Eric Hoesli, L’épopée sibérienne. La Russie à la conquête de la Sibérie et du Grand Nord, éd. Des Syrtes, 2018.

- Eric Hoesli, A la conquête du Caucase. Épopée géopolitique et guerres d’influence, Ed. des Syrtes, 2006.

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......