LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
George Washington préside la Convention constitutionnelle adoptant la Constitution américaine en 1787 à Philadelphie.

Le président des Etats-Unis : quels pouvoirs ?

59 min
À retrouver dans l'émission

La question vient de jaillir avec violence hors des pages des manuels de droit constitutionnel, la question des limites que peut rencontrer la volonté du président des Etats-Unis d’Amérique. Fort peu d’observateurs avaient prévu, voici un an, la victoire de Donald Trump ...

George Washington préside la Convention constitutionnelle adoptant la Constitution américaine en 1787 à Philadelphie.
George Washington préside la Convention constitutionnelle adoptant la Constitution américaine en 1787 à Philadelphie.

La question vient de jaillir avec violence hors des pages des manuels de droit constitutionnel, la question des limites que peut rencontrer la volonté du président des Etats-Unis d’Amérique. Fort peu d’observateurs avaient prévu, voici un an, la victoire de Donald Trump et une fois celle-ci advenue, beaucoup avaient annoncé qu’il tempérerait à coup sûr le programme tonitruant sur lequel il s’était fait élire. Or il n’a pas fallu longtemps pour que cette dernière illusion éclate comme une bulle de savon, sous le regard du monde stupéfait. Dans le même temps, il nous arrive l’information d’un grand nombre d’oppositions virulentes, à l’intérieur du pays, aux décisions concrètes ou symboliques que le nouveau président vient d’afficher sans désemparer. Il s’impose de considérer ce que l’histoire institutionnelle des Etats-Unis peut nous dire sur la genèse et sur les mécanismes de la répartition des pouvoirs dans cette grande démocratie, sur les freins qui peuvent ralentir, et éventuellement paralyser l’action d’un hôte de la Maison-Blanche. Chacun sentant bien que l’enjeu dépasse largement la politique intérieure et concerne la planète toute entière. J’ai invité Pierre Mélandri, professeur émérite des universités à l’Institut d’études politiques, qui est l’un des meilleurs connaisseurs de ce grand sujet, à me rejoindre pour l’éclairer. Il est rare qu’une actualité angoissante appelle aussi impérieusement le réconfort d’une histoire se

PROGRAMMATION SONORE

- Discours d’investiture de Roosevelt en mars 1933

- Lecture par Georges CLAISSE du poème « Jour d’élection » (1884) de Walt WHITMAN, dans l'émission "Les Nouveaux chemins de la connaissance", le 7 novembre 2012.

- Entretien d’Antoine GARAPON avec Stephen BREYER, juge à la Cour suprême, dans l’émission "A voix nue" le 4 juin 2014.

- Annonce par Nixon de sa décision de démissionner, dans une archive TV du 21 juillet 1974.

- Paul CLAUDEL, qui fut ambassadeur aux Etats-Unis au moment de la première élection de Franklin D. ROOSEVELT, en 1933, dresse en 1948, un portrait du président.

- Chanson « I like Hike » de 1952 pour la campagne présidentielle d’EISENHOWER, interprétée par John GREENWAY.

BIBLIOGRAPHIE

- Pierre Mélandri, Le Siècle américain, une histoire, Perrin, 2016.

- Pierre Mélandri, Histoire des Etats-Unis (2 tomes), Perrin « Tempus », 2013.

- Denis Lacorne et Justin Vaïsse, _La Présidence impériale : de Franklin D. Roosevelt à George W. Bush_, Odile Jacob, 2007.

- Vincent Michelot, L’Empereur de la Maison-Blanche, A. Colin, 2004.

- Vincent Michelot, Le président des Etats-Unis. Un pouvoir impérial, découvertes Gallimard, 2008.

- Arthur Schlesinger, La Présidence impériale, PUF, 1976.

Intervenants
  • historien, professeur émérite des universités à Sciences Po
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......