LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le jury des « Dix », parodie du Prix Goncourt, 1944. Le Prix est attribué à René Barjavel pour "Ravage" et "Le voyageur imprudent".

Les prix littéraires : l'émergence d'un pouvoir

59 min
À retrouver dans l'émission

Cette semaine a été celle des prix littéraires. Leur importance dans l’attention publique, depuis le début du XIXe siècle au moins, est une spécificité française. On n’a jamais cessé, et ce dès les origines, d’en critiquer abondamment, de divers côtés, le principe, le mécanisme ...

Le jury des « Dix », parodie du Prix Goncourt, 1944. Le Prix est attribué à René Barjavel pour "Ravage" et "Le voyageur imprudent".
Le jury des « Dix », parodie du Prix Goncourt, 1944. Le Prix est attribué à René Barjavel pour "Ravage" et "Le voyageur imprudent".

Cette semaine a été celle des prix littéraires. Leur importance dans l’attention publique, depuis le début du XIXe siècle au moins, est une spécificité française. On n’a jamais cessé, et ce dès les origines, d’en critiquer abondamment, de divers côtés, le principe, le mécanisme, les effets, et rien n’est plus légitime, ici comme ailleurs, que de juger les juges. Cependant, sous la lumière de la longue durée, on est porté, par delà la litanie des passions et des anecdotes, à ratifier l’opinion de l’une des éditrices les plus respectées de la place, Teresa Crémisi : la fébrilité saisonnière que font naître les prix de l’automne, et qui est propre au paysage intellectuel de notre pays, crée, je la cite « un bouillonnement, une effervescence très bénéfiques pour les livres ».

A lire et écouter : le dossier des Prix littéraires 2016

Voilà bien ce qu’il va nous falloir, ce matin, examiner de près en remontant, au moins, à la naissance du Goncourt, en 1903. Et je ne conçois pas d’invité plus avisé, à cette fin, que Jean-Yves Mollier, professeur d’histoire contemporaine à l’université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, qui a publié bon nombre d’ouvrages excellents sur l’histoire du livre et de l’édition. Sa réflexion s’y attache toujours à considérer simultanément les dimensions culturelles et sociales des questions qu’il envisage, ce qui est de bonne méthode. Jean-Noël Jeanneney

Programmation sonore :

- Reportage de Francine Leullier : interview des membres de l’Académie Goncourt quelques minutes avant le vote, le 7 décembre 1953.

- Interview d’Armand Lanoux, secrétaire général de l’Académie Goncourt, dans Inter-Actualités, le 12 novembre 1975.

- Témoignage de Georges Charensol sur la création du prix Renaudot en 1925, dans l’émission « A voix nue » de Jérôme Garcin sur France culture, le 7 juillet 1989.

- Interview de Colette par Francis Carco dans l’émission « Dix hommes un prix » de Francine Leullier, le 17 octobre 1953.

- Reportage de Michel Robida chez Drouant lors de la remise du prix à Julien Gracq, le 3 décembre 1951.

Bibliographie :

- Jean-Yves Mollier, Edition, presse et pouvoir en France au XXe siècle, Fayard, 2008.

- Sylvie Ducas, La littérature à quel(s) prix ? Histoire des prix littéraires, La Découverte, 2013.

- Jean-Yves Mollier, La mise au pas des écrivains. L’impossible pari de l’abbé Bethleem au XXe siècle, Fayard, 2014.

- Jean-Yves Mollier, Une autre histoire de l’édition française, La Fabrique éditions, 2015.

- Jean-Yves Mollier, Louis Hachette, Fayard, 1999.

- Fernand Divoire, Introduction à l’étude de la stratégie littéraire, Fayard, 2005.

Intervenants
  • Historien à l’Université de St Quentin en Yvelines et spécialiste de l'histoire de l'édition
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......