LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Moulage de la statue de François Rude qui se trouve à l'intérieur de l'Arc de Triomphe, vandalisé par des émeutiers le 1er décembre 2018.

Les symboles politiques : des cibles

59 min
À retrouver dans l'émission

Parmi toutes les photographies que la crise des gilets jaunes laisse derrière elle, c’est peut-être la plus répandue : le moulage coupé en deux de la célèbre statue qui orne l’Arc de triomphe. Peut-être aussi celle qui affecta le plus puissamment les esprits et les sensibilités.

Moulage de la statue de François Rude qui se trouve à l'intérieur de l'Arc de Triomphe, vandalisé par des émeutiers le 1er décembre 2018.
Moulage de la statue de François Rude qui se trouve à l'intérieur de l'Arc de Triomphe, vandalisé par des émeutiers le 1er décembre 2018. Crédits : Etienne Laurent/EFE/Newscom/MaxPPP - Maxppp

L’image causa un choc et elle fit le tour du monde. 

Un moulage qui reproduisait la tête de la célèbre statue de François Rude qui orne la façade de l’Arc de triomphe de son magnifique enthousiasme patriotique, ce moulage se trouva vandalisé lors de l’intrusion d’émeutiers à l’intérieur du bâtiment. 

Le visage avait été coupé en deux, comme par un coup de hache. 

Parmi toutes les photographies que la crise des gilets jaunes laisse derrière elle, voilà peut-être la plus répandue. 

Or, ce fait est significatif : on touche là à un domaine où s’exacerbent de longue date les sensibilités collectives, le domaine des atteintes qui ont pu être portées, d’âge en âge, aux symboles nationaux. 

Tel sera notre thème ce matin, en dialogue entre le XIXe siècle et le nôtre. 

Mon invité, Emmanuel Fureix, professeur à l’Université de Paris-Est Créteil, s’est penché, avec pertinence et sagacité, sur les politiques de l’iconoclasme - c’est sa formule - depuis la Révolution jusqu’à la Troisième République. 

Il s’attache à décrire et à mettre en perspective une litanie, je le cite, « de statues déboulonnées, de bustes brisés, d’emblèmes martelés, de drapeaux brûlés, de cocardes arrachées et piétinées... » 

Voilà bien un sujet de curiosité que cet empire des signes et des images sur les âmes et sur les émotions populaires. Il a beaucoup à nous dire quant à la part de sacré qui perdure parmi toutes les prétentions de la raison impérieuse, quant aux liens multiformes que les régimes entretiennent avec la nation, quant à leurs fondements affectifs et à leur fragilité. 

Compte tenu du grand nombre de ceux qui se sont succédé en France au XIXe siècle, on ne s’étonne pas que la matière à considérer soit profuse. Il y a du désuet, bien sûr, à nos yeux, dans tout cela, mais aussi bien des comportements qui résonnent de façon tout à fait familière. 

Vous allez voir.

Archives

  1. Reportage de Jean-Sébastien Fernandes sur les actes de vandalisme de l'Arc de Triomphe. Extrait du JT de 13h du 2 décembre 2018 sur France 2.

  2. Évocation de l'exhumation des sépultures royales, le 14 octobre 1793, lu par Jean Bollery dans Les Chemins de la connaissance sur France Culture le 21 novembre 2001.

  3. Lecture d'un extrait du pamphlet "Guerre aux démolisseurs" de Victor Hugo (1832), lu par Guillaume Galienne sur France Inter le 13 juillet 2015.

  4. Lecture d'un extrait de l'Education sentimentale de Flaubert, lu sur la chaîne nationale dans "Heure de culture française" le 7 juin 1956.

  5. la chanson "La colonne" écrite par le goguettier  Emile Debraux en 1818 à la gloire de la colonne Vendôme et interprétée par Raymond Souplex en 1964.

Bibliographie

  • Emmanuel Fureix, L'Oeil blessé. Politiques de l'iconoclasme après la Révolution française, Champ Vallon, 2019
  • Emmanuel Fureix (dir.), Iconoclasmes et révolutions, de 1789 à nos jours, Champ Vallon, 2014
  • Emmanuel Fureix, François Jarrige, La modernité désenchantée. Relire l'histoire du XIXe siècle français, La Découverte, 2015
  • Bernard Richard, Les emblèmes de la République, CNRS éditions, 2012
  • Numéro de La documentation photographique consacré aux "Lieux et Symboles de la République", Mathilde Larrère, 2019
  • Emmanuel Fureix, La France des larmes, Deuils politiques à l’âge romantique, Champ Vallon, 2009 (Prix Chateaubriand)
  • Emmanuel Fureix, Le siècle des possibles, PUF, 2014
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......