LE DIRECT
"La Forêt vierge du Brésil", Charles de Clarac, 1819.

L’homme et le climat : une vieille angoisse

58 min
À retrouver dans l'émission

Les forêts, les océans, les glaciers ont été, d’âge en âge, au centre de multiples affrontements scientifiques et géopolitiques. En compagnie de Fabien Locher, Jean-Noël Jeanneney revient ce matin sur l'histoire de l'étude du changement climatique.

"La Forêt vierge du Brésil", Charles de Clarac, 1819.
"La Forêt vierge du Brésil", Charles de Clarac, 1819.

On tend quelquefois à penser que l’angoisse que fait naître parmi nos contemporains la dégradation générale du climat sur notre planète serait une chose nouvelle ; que parmi toutes les peurs que les hommes ont affrontées dans la longue durée, celle-ci serait inédite ; qu’ils ne se seraient souciés que tout récemment des conséquences de leur façon de vivre sur les équilibres ou les déséquilibres de la planète. Or, il se trouve que rien n’est moins vrai. 

On peut remonter au moins jusqu’au temps des grandes découvertes pour y rencontrer une préoccupation qui était déjà répandue : celle des conséquences climatiques des diverses initiatives que nos congénères ont pu développer, en influençant la nature, sous toutes les latitudes. 

Certes, la puissance écrasante des révolutions industrielles, depuis plus de deux siècles, a accru formidablement la pesée de notre espèce sur le destin de la Terre et elle a suscité des évolutions qui paraissent sans commune mesure avec les effets antérieurs de ses interventions. Mais il y a bien longtemps que les savants, les explorateurs, les philosophes, les politiques se sont mêlés d’y songer, entre optimisme et pessimisme et selon de remarquables va-et-vient, de génération en génération. 

Les forêts, les océans, les glaciers ont été, d’âge en âge, au centre de multiples affrontements scientifiques et géopolitiques. Afin de faire revivre ceux-ci, j’ai convié Fabien Locher, chercheur au CNRS, parce qu’il vient de publier, en complicité avec Jean-Baptiste Fressoz, un ouvrage important auquel ils ont donné un beau titre, Les Révoltes du ciel, et qui retrace cette histoire. On y retrouve au passage la colonisation, la religion, l’esprit national, l’État et le capitalisme. Avec une attention spécifique portée à la France, parce que, depuis la Révolution jusqu’à la Troisième République au moins, beaucoup de débats s’y sont concentrés. 

Programmation sonore

  • Chanson "Le dernier des glaciers" du chanteur québécois Alexandre POULIN, 2013.
  • Reportage de Philippe MODOL sur l'île de Gomera (Canaries), visite de la forêt en compagnie de Wilfred DE LA TORRE, diffusé dans l'émission "Suivez le guide" d'Hubert Thébault, sur Radio Bleue, le 15 avril 1999.
  • Extrait d'un ouvrage d'Alexander VON HUMBOLDT (1769-1859), géographe et explorateur allemand, lu par le comédien Emmanuel Lemire, dans "La marche des sciences" d’Aurélie Luneau, sur France Culture, le 9 décembre 2010. 
  • Reportage télévisé à Beaune en Bourgogne sur un registre de 1716 (ayant consigné les dates des vendanges et permettant d'établir l'évolution climatique de la région), diffusé sur FR3, le 3 décembre 2004.

Bibliographie

  • Jean-Baptiste Fressoz, Fabien Locher, Les Révoltes du ciel. Une histoire du changement climatique XVe-XXe siècle, Seuil, L'univers historique, 2020.
  • Fabien Locher, Le Savant et la Tempête. Étudier l’atmosphère et prévoir le temps au XIXe siècle, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2008.
  • Fabien Locher (dir.), La nature en communs. Ressources, environnement et communautés (France et empire français, XVIIe-XXIe siècle), Ceyzérieu, Champ Vallon, 2020.
  • Frédéric Graber et Fabien Locher (co-dir.), Posséder la nature. Environnement et propriété dans l'histoire, Paris, Amsterdam éd., 2018.
Intervenants
  • Historien des sciences, chargé de recherche au CNRS, spécialiste de l'histoire environnementale, des sciences et des techniques.
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......