LE DIRECT

L'identité nationale : à la recherche des origines

58 min
À retrouver dans l'émission

"Le courage Gaulois", baron Gérard François Pascal Simon (1770-1837)
"Le courage Gaulois", baron Gérard François Pascal Simon (1770-1837)

J’imagine qu’on s’en souvient encore : le président Nicolas Sarkozy, accédant au pouvoir en 2007, avait souhaité créer un ministère de l’immigration et de l’identité nationale. Le rapprochement de ces deux expressions parut alors à beaucoup de citoyens périlleux par ce qu’il pouvait impliquer sourdement quant aux dangers que la première – l’immigration – pouvait faire courir à la seconde – l’identité nationale, celle-ci étant posée comme une réalité positive qu’il n’était pas loisible de remettre en cause. Plus tard, on chargea les préfets, qui n’en pouvaient mais, les malheureux, d’organiser des débats sur ce thème, ce qui eut au moins l’avantage de rappeler que cette notion n’avait en rien les couleurs de l’évidence. Or, ce n’est nullement une raison, me semble-t-il, d’en faire litière, à condition, bien sûr, de la dépouiller de tout halo méphitique. Après tout c’est à l’identité de la France, et sous ce titre, que le grand historien Fernand Braudel a consacré son dernier livre. Après tout, il n’est pas illégitime – au contraire – de se préoccuper de la spécificité de notre pays dans le concert des autres nations. Et en tout cas, il est fort intéressant de s’interroger, au second degré, sur la manière dont de grands esprits, et d’autres qui l’étaient moins, dans le champ de l’Histoire, se sont colletés, depuis deux siècles, avec la question des origines de notre nation aux sources de son originalité.

Sylvain Venayre , maître de conférences à la Sorbonne, s’est penché, dans un livre récent, sur ce beau sujet, en montrant la grande diversité des interprétations qui ont été proposées, d’âge en âge, et en éclairant ce que nous pouvons en apprendre quant à la succession des sensibilités culturelles, philosophiques et civiques. Jean-Noël Jeanneney

Programmation sonore :

- Chanson « La Java des Gaulois » de RIVET-BARRIER et Bernard LELOU, 1958.

- Lecture par Jean TOPART d’un extrait de la préface à l’Histoire de France de Jules MICHELET , parue en 1869, diffusée le 6 mars 1999 sur France Culture.

- « Ma Clotilde chérie », extrait de la cantate Clovis et Clotilde de Georges BIZET (1857), sur un livret d’Amédée BURION, Chef d'orchestre : Jean-Claude CASADESUS, enregistrement de 2009.

- Chanson « Ah que la France est belle », par BORDAS, 1941.

Bibliographie :

- Sylvain VENAYRE, Les origines de la France. Quand les historiens racontaient la nation , Seuil, 2013.

- Anne-Marie THIESSE, La création des identités nationales. Europe XVIII-XXe siècles , Seuil, 1999.

- Carole REYNAUD-PALIGOT, De l’identité nationale. Science, race et politique en Europe et aux États-Unis XIXe-XXe siècle , PUF, 2011.

- Hervé LE BRAS, Emmanuel TODD, L’invention de la France. Atlas anthropologique et politique , Gallimard, 2012.

Intervenants
  • Historien, Professeur d’histoire contemporaine à l’Université Grenoble-Alpes
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......