LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Membres du Sinn Fein, le 17 octobre 2018, à Belfast devant le Parlement nord-irlandais. "Protégez l'accord du Vendredi saint. Pas de frontière, pas de Brexit."

L'Irlande à l'heure du Brexit

59 min
À retrouver dans l'émission

La décision des Britanniques de sortir de l’Union européenne repose la question de l’Irlande du Nord. Après un siècle de déchirures, les choses semblaient pourtant enfin apaisées…

Membres du Sinn Fein, le 17 octobre 2018, à Belfast devant le Parlement nord-irlandais. "Protégez l'accord du Vendredi saint. Pas de frontière, pas de Brexit."
Membres du Sinn Fein, le 17 octobre 2018, à Belfast devant le Parlement nord-irlandais. "Protégez l'accord du Vendredi saint. Pas de frontière, pas de Brexit." Crédits : Getty

"Je ne sais pas comment cette pauvre Clio / Fera pour se tirer de cet imbroglio". Ces deux vers de Victor Hugo, dans les Châtiments, j'y songeais, ces derniers temps, à propos de la question irlandaise, qui se trouve, comme on sait, au cœur de la grande affaire du Brexit. J'y songeais avec l'envie de les adapter à la situation inextricable où se trouve la première ministre britannique : "Je ne sais pas comment cette pauvre Thérèse / Fera pour dégager l'impossible synthèse"… 

Mais trêve de légèreté. Vous aurez compris qu'il va s'agir, ce matin, d'éclairer, sous la lumière du long terme, l'alternative diabolique devant laquelle le Royaume-Uni se trouve placé par le référendum du 23 juin 2016. Dès lors qu'il quitte l'Union européenne, la question de la situation de l'Irlande du Nord, qui fait partie intégrante de la nation britannique, se pose avec virulence. 

C'est une affaire de frontière, assez simple, en somme : puisqu'il faut bien poser celle-ci quelque part, où donc sera-ce ? Si on la recrée entre l'Irlande du Nord et la République d'Irlande, on porte un coup de hache à l'intérieur de l'île, qui risque de remettre en question l'heureuse réconciliation entre les deux communautés du territoire qui est demeuré dans le Royaume, la protestante et la catholique: cette réconciliation s'est affirmée depuis vingt ans après des affrontements sanglants et elle est renforcée par un rapprochement toujours plus intime entre Belfast et Dublin. Mais si on songe à installer la coupure dans la mer, entre l'île et la Grande-Bretagne, ni les unionistes irlandais ni les Anglais ne sont prêts à tolérer cette rupture à l'intérieur de la nation britannique.

Pour comprendre comment s'est noué ce dilemme, il faut remonter en arrière, par-delà les aveuglements récents, vers le passé lointain de l'Irlande. Christophe Gillissen va y pourvoir avec moi. Il est professeur d'études irlandaises à l'université de Caen. Donc, the right man. J'ignore comment on dit cela en gaélique.

Archives sonores 

- Extrait d’un entretien avec Mary Robinson, présidente de la République d’Irlande de 1990 à 1997, en visite en France, interrogée par François Bedin sur France culture, le 26 mai 1996.

- Lecture d’un extrait du roman Famine de l’auteur irlandais Liam O’Flaherty, paru en 1937, diffusée dans l’émission « Une vie, une œuvre » de Claude Mettra sur France culture, le 7 novembre 1985.

- Extrait d’un entretien avec Joseph Kessel, interviewé par Paul Guimard, le 16 mars 1956.

- Interview dans un pub de Belfast de la femme d’un responsable de l’IRA, France Inter, le 29 septembre 1979.

- Extrait du discours de Tony Blair (Accord du Vendredi Saint), Inter Soir, le 10 avril 1998.

Bibliographie

- Christophe Gillissen, Une relation unique. Les relations irlando-britanniques de 1921 à 2001, Presses universitaires de Caen, 2005.

- Pierre Joannon, Histoire de l’Irlande et des Irlandais, Perrin, 2006.

- Alexandra Slaby, Histoire de l’Irlande. De 1912 à nos jours, Tallandier, 2016.

- Numéro 455 du magazine L’Histoire intitulé « Les Irlandais. 200 ans de rébellion », janvier 2019.

Intervenants
  • professeur de civilisation britannique et irlandaise à l'Université de Caen Normandie
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......